Accueil Santé Quels sont les pays avec la plus forte consommation d’alcool ?

Quels sont les pays avec la plus forte consommation d’alcool ?

77
0
Quels sont les pays avec la plus forte consommation d’alcool ?

La consommation d'alcool, un des plus vieux plaisirs de la vie sociale humaine, varie considérablement d'un pays à l'autre. Cette différence est liée à de nombreux facteurs : culturels, historiques ou encore religieux. Dans cet article, nous allons explorer les différents profils de consommation d'alcool dans le monde et particulièrement en Europe, où la bière et le vin sont rois. Nous verrons aussi les risques associés à une consommation excessive.

Les profils de consommation d'alcool en Europe

L'Europe : championne mondiale ?

En Europe, huit des 10 pays ayant la plus forte consommation d'alcool par habitant se trouvent sur ce continent : on y retrouve notamment la Lettonie, la République tchèque, la et l'Autriche. Chaque de 15 ans et plus y consomme en moyenne 9, 5 litres d'alcool pur par an, soit environ 190 litres de bière ou 80 litres de vin.

Type d'alcool : spécificités nationales

Tandis que la France se place largement en tête pour la consommation de vin avec 6, 44 litres par habitant, c'est en République tchèque que l'on boit le plus de bière: 6, 77 litres par habitant ! Quant à la France, elle arrive seulement à la 67ème position pour la consommation de bières dans le monde.

Avant de continuer notre autour du globe et d'explorer les habitudes de consommation d'alcool sur les autres continents, il est intéressant de constater que la situation en Europe n'est pas figée.

La carte mondiale de la consommation d'alcool : où se situe l'Europe ?

L'Europe face au reste du monde

Certes, l'Europe demeure un territoire où l'on consomme beaucoup d'alcool. Cependant, elle n'est pas seule dans ce cas. En Amérique du Nord, c'est Antigua-et-Barbuda qui arrive en tête tandis qu'en , c'est l'Argentine. Mais ce sont surtout la Biélorussie et la Lituanie, avec une moyenne supérieure à 17 litres par an, qui remportent le triste trophée des pays ayant la plus forte consommation d'alcool.

Lire aussi :  Comment soulager rapidement une douleur dentaire ?

Diversité des alcools consommés à travers le monde

Aux Seychelles en Afrique et au Japon en Asie, on retrouve également une importante consommation d'alcool par habitant. Les types d'alcool varient beaucoup selon les régions: si le vin est apprécié en France, la vodka règne en Russie ou encore le sake au Japon.

Mais alors, comment se distinguent spécifiquement les pays qui ‘excellent' dans cette consommation ?

Analyse par pays : les champions de la consommation d'alcool

Le podium des consommateurs

Comme évoqué plus haut, la Biélorussie et la Lituanie sont les deux pays qui consomment le plus d'alcool au monde, avec environ un litre et demi d'alcool pur par mois. Viennent ensuite une série de pays dont la Lettonie, la République tchèque et l'Autriche.

La France : un cas particulier ?

Même si elle ne se place qu'à la 67ème position pour la consommation de bières, la France reste toutefois en tête pour ce qui est du vin, avec 6, 44 litres par habitant. Fait notable : cet amour pour le vin semble être partagé par toutes les tranches d'âge.

Alors que l'on a tendance à associer consommation régulière à excès d'alcool, il existe un bien spécifique qui mérite qu'on y prête : le « binge drinking ».

Le « binge drinking » à la loupe : comprendre l'excès ponctuel

Définition du « binge drinking »

Cette expression anglophone désigne une consommation excessive d'alcool sur une très courte période. Il s'agit en général de boire rapidement plusieurs verres dans le but de ressentir rapidement les effets psychoactifs de l'alcool.

« Binge drinking » : qui sont les plus concernés ?

Ce phénomène touche particulièrement les jeunes adultes lors de soirées festives. Les risques associés sont nombreux: accidents de la route, agressions, troubles du comportement ou encore comas éthyliques.

Lire aussi :  Comment accélérer la croissance des cheveux : quels secrets pour une chevelure plus longue rapidement ?

Mais quels peuvent être les impacts sanitaires d'une consommation régulière d'alcool ?

L'impact sanitaire de l'alcoolisme : quelle dose est sécuritaire ?

Les risques liés à une consommation excessive

Une consommation excessive et régulière d'alcool peut conduire à des problèmes de santé graves voire mortels. Parmi eux : maladies du foie, cancers, troubles psychiques et cardio-vasculaires.

Quelle dose est sûre ?

Il n'existe pas réellement de dose « sûre ». Cependant, il est généralement admis que limiter sa consommation à deux verres par jour pour les hommes et un pour les femmes permet de réduire significativement les risques.

Au fil des années, les habitudes évoluent et des mesures préventives sont mises en place.

Évolution des habitudes et mesures préventives contre l'abus d'alcool

Tendance à la baisse en Europe

Il est relevé que la consommation totale d'alcool par habitant a diminué de 2, 5 litres (21 %) entre 2000 et 2019 dans la région européenne de l'OMS. En 2019, 8, 4 % de la adulte de l'UE consommait de l'alcool tous les jours.

Mesures préventives contre l'abus d'alcool

Face à ces chiffres, de nombreux pays ont mis en place des mesures préventives. Parmi elles : la limitation de la pour l'alcool, l'augmentation des taxes, la restriction de vente aux mineurs ou encore des campagnes de sensibilisation.

Pour conclure, si les habitudes varient d'un pays à l'autre, nos recherches révèlent que certains pays comme la Biélorussie et la Lituanie se distinguent par leur consommation excessive. Cependant, notre consigne est de noter que la consommation d'alcool n'est pas anodine et peut avoir des conséquences graves sur la santé. Aussi, des initiatives visant à une consommation responsable sont mises en place à travers le monde et semblent porter leurs fruits avec une tendance générale à la baisse.

4.5/5 - (4 votes)

En tant que jeune média indépendant, Red'Action a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News