Accueil Santé Quels sont les 7 aliments à éviter pour réduire les douleurs chroniques...

Quels sont les 7 aliments à éviter pour réduire les douleurs chroniques ?

134
0
Quels sont les 7 aliments à éviter pour réduire les douleurs chroniques ?

Réduire, éviter ou même éliminer certaines douleurs chroniques peut être aussi simple que de changer ce que nous mettons dans notre assiette. En effet, certains aliments peuvent déclencher une inflammation dans le corps, exacerbant ainsi les douleurs. C'est pourquoi nous vous proposons un tour d'horizon des sept principaux aliments à éviter pour limiter l'inconfort dû aux douleurs chroniques.

Comprendre l'inflammation chronique : causes et conséquences

Ce qu'est une inflammation chronique

Lorsque nous parlons d'inflammation chronique, nous faisons référence à une réponse prolongée du système immunitaire à une agression. Cette réaction défensive est certes nécessaire, mais lorsqu'elle devient permanente, elle entraine des dommages considérables sur nos organes.

Causes et conséquences de l'inflammation chronique

De nombreux facteurs peuvent être à l'origine d'une inflammation chronique : stress, pollution, mauvaise … Les conséquences sont multiples : douleurs permanentes, fatigue incessante et augmentations des risques de maladies cardiovasculaires et de .

Passons maintenant en revue les aliments susceptibles d'exacerber cette inflammation.

Les aliments pro-inflammatoires à éviter pour votre santé

Sucre et édulcorants artificiels

Le sucre raffiné provoque une augmentation rapide de la glycémie qui stimule le processus inflammatoire. De même, les édulcorants artificiels, souvent présentés comme une alternative saine, peuvent aussi favoriser l'inflammation.

Caféine

La caféine, présente dans le café mais aussi dans de nombreux sodas et boissons énergisantes, peut perturber notre sommeil, augmenter notre stress et donc participer à l'inflammation.

Lire aussi :  Comment se débarrasser efficacement des cornes sous les pieds ?

Additifs alimentaires

Faute de pouvoir totalement les éviter, il est recommandé de limiter au maximum l'ingestion d'additifs alimentaires. Ceux-ci sont souvent présents dans les aliments ultra-transformés et peuvent être responsables d'inflammations.

et alcool

Enfin, tabac et alcool agressent directement nos organes et sont des facteurs majeurs de l'inflammation chronique. Leur devrait donc être évitée ou limitée.

Maintenant que nous avons identifié ces ennemis communs, examinons plus en détail certains types d'aliments.

Le lien entre alimentation et douleurs chroniques

L'intolérance au gluten

Certaines personnes peuvent développer une intolérance au gluten qui entraine des inflammations. Dans ce cas, il est préférable de bannir le gluten de son alimentation.

L'impact des produits laitiers sur l'inflammation

Pour certaines personnes sensibles, les produits laitiers peuvent favoriser l'inflammation. Une réduction voire une suppression de leur consommation peut aider à diminuer les symptômes inflammatoires.

Les produits laitiers : des amis qui ne vous veulent pas que du bien ?

Lait et inflammation

Le lait, en particulier celui de vache, contient certaines protéines qui peuvent favoriser l'inflammation chez les personnes sensibles. Il est alors recommandé d'opter pour des alternatives végétales.

D'autres aliments sont également à surveiller de près.

Glucides raffinés et sucre : les impacts sur l'inflammation

Glucides raffinés et douleurs chroniques

Ces glucides subissent une transformation industrielle qui supprime leurs fibres et nutriments essentiels. Ils provoquent une hausse rapide de la glycémie, ce qui peut induire une inflammation.

Lire aussi :  Combien de temps laisser poser l'huile de coco contre les poux ?

Certains types d'huiles sont aussi à éviter.

Pourquoi les huiles de certaines graines peuvent être nocives ?

Inconvénients des huiles de graines

Certaines huiles, comme celles issues de graines de ou de maïs, ont un ratio / déséquilibré qui favorise l'inflammation.

Il en va de même pour certaines viandes.

La et transformée : double peine pour l'inflammation

Impacts de la viande sur l'inflammation

La viande rouge, surtout si elle est transformée, contient des composés qui favorisent l'inflammation et devraient donc être consommés avec modération.

Maintenant que nous avons vu quels aliments éviter, voyons comment adopter un régime alimentaire anti-inflammatoire.

Adopter un régime anti-inflammatoire : par où commencer ?

Premiers pas vers un régime anti-inflammatoire

Manger plus de , choisir des sources de protéines maigres comme le poisson et les légumineuses, privilégier les graisses saines contenues dans l'huile d'olive et les avocats… voici quelques pistes pour débuter.

Pour résumer, diminuer sa consommation de sucre raffiné, de caféine et d'alcool, tout en évitant le gluten et les produits laitiers si on y est sensible peut aider à réduire l'inconfort lié aux douleurs chroniques. L'adoption d'un régime alimentaire riche en aliments anti-inflammatoires peut quant à elle contribuer à une meilleure santé générale.

4.8/5 - (5 votes)

En tant que jeune média indépendant, Red'Action a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News