Accueil Finance Alerte aux arnaques : évitez ces erreurs courantes dans votre déclaration 2024...

Alerte aux arnaques : évitez ces erreurs courantes dans votre déclaration 2024 !

162
0
Alerte aux arnaques : évitez ces erreurs courantes dans votre déclaration 2024 !

En raison de la hausse des créations de micro-entreprises, les tentatives d'escroquerie se sont multipliées. 2024 n'échappe pas à ce constat alarmant. Découvrez dans cet article comment éviter les èges fiscaux courants et sécuriser vos déclarations.

Reconnaître et éviter les arnaques fiscales : conseils essentiels pour 2024

Déjouer le piège du Registre des Sociétés Européennes

: une arnaque courante implique le Registre des Sociétés Européennes qui envoie un courrier demandant un paiement de 129 €. Il est crucial de comprendre que ceci n'est qu'une proposition commerciale facultative déguisée. Vous n'avez aucune obligation de répondre ou de payer cette somme.

Dates limites de dépôt de la déclaration d' : vigilance accrue nécessaire

N'oubliez pas l'importance des dates limites pour la déclaration d'impôt 2024. Par exemple, pour les départements allant de l'Ain (01) à la Corrèze (19), vous devez déposer votre déclaration avant le jeudi 23 mai à minuit. Les pénalités de retard peuvent atteindre jusqu'à 80 %, notamment en cas d'omission de déclaration de ou d'activité illicite.

Après ces premiers conseils, penchons-nous sur les erreurs fréquentes dans la déclaration de revenus à éviter.

Les erreurs fréquentes dans la déclaration de revenus à ne pas commettre

Negligence des informations d'identification

L'un des pièges les plus courants est l'omission ou l'erreur dans les informations d'identification. Assurez-vous que vos noms, prénoms et adresse sont correctement renseignés.

Oubli des revenus annexes

Ne négligez pas d'inclure tous vos revenus, y compris ceux provenant d'une activité secondaire ou occasionnelle. Les omissions peuvent entraîner de lourdes sanctions.

Lire aussi :  Impôts 2024 : allez-vous vraiment payer plus ?

Défauts dans le calcul des charges et frais professionnels

Enfin, prenez soin de bien calculer vos charges et frais professionnels. Une erreur peut mener à un .

Maintenant que nous avons couvert les erreurs classiques lors de la déclaration de revenus, intéressons-nous aux fausses sollicitations par email et SMS.

Les fausses sollicitations par email et SMS : comment les identifier ?

Méthodes utilisées par les fraudeurs

Soyez vigilants : certains escrocs envoient des emails ou SMS alarmants, mentionnant des peines fiscales encourues ou demandant le règlement rapide de taxes sous peine de sanctions pénales. Ils communiquent même parfois leurs coordonnées bancaires pour effectuer un virement.

Vérification auprès de la DGFiP

Rappelons que la DGFiP communique toujours par courrier avec accusé de réception pour les notifications importantes, jamais par messagerie. En cas de doute, contactez votre centre des finances publiques.

Après avoir survolé ces mécanismes frauduleux, voyons comment se protéger contre le phishing et l'usurpation d'identité.

Protection contre le phishing et l'usurpation d'identité : gestes préventifs pour vos données fiscales

Ne divulguez jamais vos informations personnelles par email ou SMS

Même en cas de demande pressante, ne donnez jamais vos informations personnelles (numéro de sécurité sociale, coordonnées bancaires) par email ou SMS. Les organismes officiels ne demandent jamais ce type d' par ces canaux.

Utilisez un actualisé

L'utilisation d'un logiciel antivirus à jour est essentielle pour repousser les tentatives de phishing.

Passons maintenant aux arnaques sur les réseaux sociaux et offres trompeuses.

Lire aussi :  Comment gérer la séparation d'un couple non marié avec un crédit maison en cours ?

Arnaques sur les réseaux sociaux et offres trompeuses : restez vigilants face aux « bons plans » impôts

Défiance envers les offres trop alléchantes

Sur les réseaux sociaux, méfiez-vous des offres qui semblent trop belles pour être vraies. Vérifiez toujours l'authenticité des propos tenus avant d'y souscrire.

Avis sceptiques et recherches préalables

Consultez les avis et faites des recherches approfondies avant de vous engager dans toute démarche fiscale proposée en ligne.

Après ce tour d'horizon des arnaques possibles, que faire si vous êtes victime d'une tentative d'escroquerie ?

Que faire en cas de tentative d'escroquerie ou si vous êtes victime d'une fraude fiscale ?

Contactez immédiatement la DGFiP

Si vous pensez être victime d'une fraude fiscale, contactez immédiatement votre centre des finances publiques. Ils seront à même de vous conseiller sur les prochaines étapes à suivre.

Déposez une plainte auprès de la police ou de la gendarmerie

Ensuite, déposez une plainte auprès de la police ou de la gendarmerie pour acter officiellement l'escroquerie.

Nous avons parcouru ensemble les pièges à éviter lors de votre déclaration d'impôt 2024 : méfiance face aux sollicitations du Registre des Sociétés Européennes, des dates limites pour éviter les pénalités, vigilance dans le remplissage de votre déclaration et prudence face aux tentatives frauduleuses par email, sMS ou sur les réseaux sociaux. Souvenez-vous qu'en cas de doute, il vaut mieux prendre contact avec un fiscal ou votre centre des finances publiques. Restons vigilants et protégeons-nous contre les arnaques fiscales !

4.2/5 - (6 votes)

En tant que jeune média indépendant, Red'Action a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News