FLASH INFO :

Les Turcs de Hunza : le secret d’un peuple qui peut vivre jusqu’à 145 ans

Les scientifiques sont à la poursuite de ces Turcs qui ont des caractéristiques uniques au monde.


Les viennent de la dynastie des Turcs Huns. Dans la vallée du fleuve Hunza, à plus de 2.400 mètres d’altitude, entre l’ et le Pakistan, se trouve un lieu dénommé « l’oasis de jeunesse », habité par le peuple des Hunzas.

Les Turcs de Hunza qui sont musulmans, vivent en moyenne entre 110 et 120 ans. Pour cette population, 65 ans n’est que le mi-chemin de la vie.

Les femmes deviennent mère à 65-70 ans. Et les personnes perdant la vie à 100 ans, sont considérées comme mortes jeunes.

Par ailleurs, il n’y a aucun cas de au sein de ce peuple. Non seulement, ils sont épargnés du , mais aussi d’autres

maladies courantes.

Cette de vie a poussé les scientifiques à lancer une recherche.

La cause, selon les scientifiques, est que ce peuple vit dans une région à forte concentration d’oxygène, à plus de 6.000m d’altitude, qu’il boit de l’eau fraîche naturelle et ne mange que les fruits et légumes cultivés par eux-mêmes. 

Un spécialiste des Hunzas, Ralph Bircher, dans son livre « Les Hunzas : un peuple qui ignore la maladie », a synthétisé un nombre important d’informations sur l’alimentation de ce peuple:

– Ils sont végétariens, ou presque
– Ils consomment une grande quantité d’aliments crus
– Leur régime est composé majoritairement de fruits et de légumes
– Leurs produits sont totalement naturels
– Ils ne boivent pas d’alcool et ne consomment pas de sucre
– Leur consommation en sel est très modérée
– Ils pratiquent régulièrement le jeûne.

Le docteur McCarrison, britannique, a établi une liste des maladies dont ils étaient exempts : « cancer, ulcère gastrique, appendicite, colique, pas de sensibilité de l’abdomen aux impressions des nerfs, à la fatigue, à l’anxiété, au froid ».

Le Dr Tobe, allemand, a complété cette liste et n’avait relevé « aucun cas de calculs biliaires, ou rénaux, de maladies coronariennes, d’hypertension, de lésions valvulaires, de déficience mentale, de polio, d’arthrite, d’obésité, de diabète et d’insuffisance thyroïdienne ». Il n’a jamais rencontré non plus de personne handicapée dans les villages visités.

Que pensez-vous de cet article ?

151021



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action