FLASH INFO :

Une rue d’Istanbul porte désormais le nom d’un officier japonais qui a sauvé plus de 1000 soldats turcs

Le nom du commandant du navire japonais Heimei Maru, qui a amené à Istanbul 1 012 soldats turcs capturés par les Russes pendant la Première Guerre mondiale, a été donné à une rue du quartier de Beykoz.


Le lieutenant-colonel Yukichi Tsumura a refusé de remettre les prisonniers turcs aux soldats grecs qui avaient bloqué le navire japonais en mer Égée.

L’héroïsme de Tsumura a été révélé dans un documentaire intitulé “Vatana Giderken : Heimei Maru”, (“Sur le chemin de la patrie: Heimei Maru”) réalisé par Hayriye Savaşçıoğlu.

Plus de 65 000 soldats ottomans ont été capturés par les Russes sur le front du Caucase, et certains de ces soldats ont été envoyés dans des camps à Vladivostok, la ville portuaire la plus à l’est de la Russie, pendant la Première Guerre mondiale.

Lorsque le Japon, qui était avec les Alliés pendant la guerre, a occupé Vladivostok en avril 1918 en profitant des troubles provoqués par la révolution bolchevique en Russie, les autorités japonaises ont repris la responsabilité des prisonniers ottomans.

Après la guerre, des efforts ont été effectués pour ramener les prisonniers chez eux, et en 1921, les Japonais ont décidé d’envoyer les Turcs à Istanbul.

Le gouvernement d’Ankara a envoyé 48 000 livres pour ramener des soldats captifs et le gouvernement japonais a chargé le lieutenant-colonel Yukichi Tsumura sur le navire Heimei Maru.

Les soldats turcs, dont certains avaient fondé des familles pendant la période de captivité, ont pris la mer le 23 février 1921.

Le navire a navigué vers la Méditerranée via le canal de Suez, puis vers Istanbul.

Cependant, le 5 avril, il a été arrêté par le navire de guerre grec près de l’île de Lesbos.

Les Grecs ont exigé que les prisonniers leur soient remis, mais Tsumura a refusé la demande.

Cependant, il n’a pas été facile pour le navire d’atteindre Istanbul.

Certains des prisonniers emmenés sur l’île d’Asinara, située entre la Corse et les îles de Sardaigne, sont morts de maladie.

Enfin, le ferry Ümit (“espoir”), qui s’est rendu sur l’île le 19 juin 1922, a emmené les Turcs captifs et les a amenés à Istanbul.

Sadullah Kabahasanoğlu, membre du conseil municipal d’Istanbul, a fait une demande au conseil du district de Beykoz le 1er juillet 2019.

“Le commandant japonais n’a pas donné nos soldats à la Grèce, montrant un grand exemple de courage”, a déclaré Kabahasanoğlu dans la demande officielle.

“Je demande respectueusement que le nom du lieutenant-colonel Tsumura soit donné à une rue de notre district”, a-t-il noté.

L’assemblée du conseil a accepté la décision de donner le nom de Tsumura à une avenue du quartier de Beykoz du côté asiatique de la ville.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz