FLASH INFO :

Visite du prince Orhan Osmanoğlu à Strasbourg

VIE ASSOCIATIVE - Les 27 et 28 octobre, les terres concordataires d’Alsace ont eu l’honneur d’accueillir le prince Orhan Osmanoğlu, arrière-arrière-petit-fils du Grand Sultan Abdülhamid II, ayant régné sur l’Empire Ottoman de 1876 à 1909.

Par David Bizet


Invité par la communauté Islamique du Millî Görüş dans le Grand Est afin de promouvoir le projet de Grande Eyyûb Sultan de , le Şehzade, titre princier, qui occupe par ailleurs la troisième place dans l’ordre de succession du Hanedan, a fait étape dans la capitale alsacienne ainsi que la ville de Mulhouse.

Outre la visite de quelques hauts lieux du patrimoine historique alsacien, le prince Orhan a pu rencontrer et s’entretenir avec de nombreux Franco-turcs très enthousiastes à l’idée de s’entretenir avec le descendant direct d’, personnage principal de la série télévisée turque Payitaht pour laquelle il est d’ailleurs consultant. C’est d’ailleurs par son intermédiaire que l’on doit de nombreuses anecdotes de la série.

Le prince Orhan a profité de ses instants de rencontre avec un public venu nombreux et pour certains de loin pour conter son et celle de sa . Des douleurs de l’exil forcé faisant suite à l’abolition du Califat à nos jours, en passant par le long processus de retour au pays entamé sous l’ère Menderes, le prince n’a également pas manqué de confier des anecdotes sur son enfance : « Lorsque mon entourage familial me disait que j’étais le descendant de grands sultans, je pensais que c’était des histoires comme celles que l’on raconte aux enfants pour les faire rêver. Mais lorsque je me suis rendu en pour la première fois, que les personnes que je croisais me traitaient avec tous les égards je compris que ce n’était pas que des histoires. En me promenant devant les palais d’, on m’expliqua que tous ces monuments appartenaient à ma famille, et je me souviens de ma déception quand on me répondit qu’il ne nous restait pas même une chambre pour passer la nuit ».

L’émotion était d’autant plus au rendez-vous que le Şehzade, parfaitement arabophone, a rencontré des membres de la diaspora syrienne en exil qui lui ont fait part de la situation de leur pays depuis la fin des Ottomans.

Un siècle jour pour jour après le décès du grand Abdülhamid, son arrière-petit fils Şehzade Orhan est venu apporter un message de paix et d’espoir à la communauté musulmane, s’inscrivant sur les traces de son défunt aïeul.

Le prince Orhan dans le quartier de la Petite à Strasbourg
Visite du Prince Orhan sur le chantier de la Grande Mosquée Eyyûb Sultan
Visite du Prince Orhan sur le chantier de la Grande Mosquée Eyyûb Sultan

Que pensez-vous de cet article ?

11



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action