FLASH INFO :

Turquie-UE : une subvention de 1,5 milliard d’euros pour les réfugiés syriens

TURQUIE / UE - Dans le cadre de la deuxième enveloppe de 3 milliards d’euros promis par l’Union européenne à la Turquie, l’UE versera une subvention de 1,5 milliard d’euros pour les Syriens en Turquie, a annoncé jeudi la Haute Représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l’Union Européenne (UE), Federica Mogherini.


a déclaré : « Je voudrais confirmer que nous allons verser 1,5 milliard d’euros de subvention sur les 3 milliards restants pour les Syriens en Turquie ».

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture d’une conférence sur la Syrie organisée par l’UE et les Nations Unies à Bruxelles, Mogherini a souligné que la solution en Syrie n’est pas militaire, mais .

La Syrie est plongée dans une violente guerre civile depuis le début de 2011, lorsque le régime d’Assad a réprimé les manifestations en faveur de la démocratie.

Depuis lors, des centaines de milliers de personnes ont été tuées et plus de 10 millions d’autres déplacées, selon des responsables de l’.

La Turquie accueille plus de 3,5 millions de , plus que tout autre pays du monde.

Ankara et Bruxelles ont signé un accord en 2016 pour trouver une solution à l’afflux de se dirigeant vers les pays de l’UE. L’accord prévoit qu’en échange des efforts de la Turquie pour endiguer le flux de en Europe, l’UE lui verserait une aide financière de 6 milliards d’euros. L’accord envisage également d’accélérer les négociations d’adhésion de la Turquie à l’ et de supprimer les visas pour les citoyens turcs dans l’Espace Schengen.

L’UE avait entièrement payé sa première tranche de 3 milliards d’euros pour 2016-2017 et s’était engagée à payer la deuxième tranche pour 2018-2019 d’ici la fin de cette année.

Bien que la Turquie ait pris sa part de responsabilité, l’UE n’a pas réussi à tenir sa promesse. L’UE retarde depuis deux la mise en œuvre des voyages sans visa pour les citoyens turcs. Dans le même temps, le Parlement européen a voté en faveur de la suspension du processus d’adhésion de la Turquie.

Le transfert de fonds intervient avant la 54ème réunion du Conseil d’association UE-Turquie qui doit se tenir à Bruxelles vendredi, a annoncé jeudi le ministère turc des Affaires étrangères dans une déclaration.

La réunion du plus haut organe décisionnel entre la Turquie et l’UE aura lieu après un intervalle de près de quatre ans et est importante pour la poursuite et la diversification du dialogue institutionnel avec l’UE.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt , et le vice-ministre des Affaires étrangères, Faruk Kaymakçı, Mogherini et Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement, participeront à la réunion.

« Les parties turques et européennes devraient se rencontrer selon un format non officiel avant la session officielle pour traiter des questions de politique étrangère et des développements régionaux », selon le communiqué.

La réunion traitera de l’adhésion de la Turquie à l’UE, de ses critères politiques et économiques, de son alignement sur l’acquis communautaire, des négociations sur la libéralisation du régime de visas, de l’union douanière et de la coopération financière. La 53ème réunion du Conseil d’association UE-Turquie s’est tenue le 18 mai 2015 à Bruxelles.

Le Conseil d’association Turquie-UE a été établi conformément à l’accord d’Ankara, entré en vigueur le 1er décembre 1964.

La Turquie a demandé à adhérer à l’UE en 1987 et les négociations d’adhésion ont commencé en 2005.

Toutefois, les négociations ont stagné en 2007 en raison des objections de l’administration chypriote grecque sur l’île divisée de Chypre, ainsi que de l’opposition de l’Allemagne et de la .

Que pensez-vous de cet article ?

3



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action