FLASH INFO :

La Turquie suspend ses forages exploratoires en Méditerranée comme un « geste de bonne volonté »

TURQUIE / GRÈCE - La Turquie a suspendu les recherches prévues en Méditerranée orientale par son navire sismique Oruç Reis en signe de bonne volonté pour les négociations en cours avec la Grèce, a déclaré un responsable turc le 28 juillet.


Le président Recep Tayyip Erdoğan a demandé à ses collaborateurs « d’être constructifs et de suspendre cela pendant un certain temps », a déclaré le porte-parole du président İbrahim Kalın à la chaîne de télévision privée CNN Türk.

La semaine dernière, la Turquie a annoncé son intention d’envoyer le navire de recherche et deux navires de soutien pour effectuer des opérations jusqu’au 2 août dans les eaux au sud des îles grecques de Rhodes, Karpathos et Kastelorizo. La déclaration a accru les tensions avec la voisine et a suscité des critiques de la part des États-Unis, de la France et d’autres pays européens.

« Tout le monde devrait continuer à travailler sur son plateau continental et mener un travail conjoint dans les zones contestées », a déclaré Kalın. Il a souligné que la Turquie n’a pas violé le droit , mais que la Grèce devrait s’abstenir d’approche maximaliste pour ses droits maritimes en ce qui concerne son île Kastellorizo ​​au sud du continent turc.

L’avis NAVTEX de la Turquie concernait une région située à 180 kilomètres de l’île grecque de Kastellorizo, a-t-il noté.

Il a également déclaré que les problèmes bilatéraux avec la Grèce devraient être résolus par le dialogue plutôt que par des menaces sur la candidature de la Turquie à l’.

Kalın a mentionné les pourparlers en cours avec la Grèce par l’intermédiaire de l’ et a déclaré que la chancelière allemande Angela avait une « approche constructive » sur la question.

L’Allemagne propose des mesures de confiance en Méditerranée visant à éliminer toute tension éventuelle entre et , vise également à « poser un terrain positif avec la Turquie » en prenant des mesures positives en faveur d’ pendant la présidence allemande de l’, a déclaré Kalın.

La Grèce et la Turquie, alliées de l’OTAN, sont en désaccord sur les droits de forage en Méditerranée orientale. La Turquie a accusé la Grèce d’essayer de l’exclure des avantages des découvertes de et de gaz dans la mer Égée et la Méditerranée orientale, arguant que les frontières maritimes à des fins d’exploitation commerciale devraient être divisées entre les terres continentales grecques et turques. Athènes rétorque que la position de la Turquie est une violation du droit international.

Le 27 juillet, le porte-parole du gouvernement grec, Stelios Petsas, a déclaré que la Turquie retirait les navires de la marine de la région, ajoutant qu’Athènes restait prête à entamer des négociations avec la Turquie « dans le cadre du droit international et des relations de bon voisinage ».

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action