FLASH INFO :

La Turquie est en voie de devenir un leader mondial dans le tourisme de santé

ANALYSE - En tant que pays connu comme une destination idéale pour profiter des vacances à la plage, la Turquie vise également à devenir un leader mondial du tourisme de santé avec une série de mesures récentes introduites par le gouvernement.

Par Tuğçe Ateş


Lassés d’une longue attente avant d’être soignés ou opérés dans leur propre pays, les étrangers, en particulier les Européens, préfèrent les institutions médicales turques en raison de leur procédure rapide et de qualité.

La Turquie est classée quatrième sur la liste mondiale du tourisme de santé en termes de nombre de patients desservis et en troisième position en termes de revenus générés.

« Quelque 756 000 touristes en santé ont été accueillis en 2017, générant 7,2 milliards de dollars américains », a déclaré Emin Çakmak, président fondateur du Turkish Healthcare Travel Council.

Citant l’équipement d’oncologie de pointe utilisé en Turquie, il a salué les investissements sérieux dans l’industrie de la santé au cours des 15 dernières années, qui ont complètement amélioré l’infrastructure et la technologie de la Turquie.

Afin de faire progresser le tourisme de santé en plein essor actuellement, le gouvernement turc a annoncé une série de nouvelles réglementations et d’incitations à l’investissement pour le secteur le mois dernier.

Selon le ministre turc des , Naci Agbal, les règles de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) récemment promulguées prévoient une exonération de la TVA pour les patients étrangers en Turquie qui reçoivent des services dans ce secteur.

La Turquie, qui a atteint un niveau de succès plus élevé avec le concept qu’elle a créé dans le secteur ces dernières années, a connu une augmentation de 31% dans le tourisme de santé en 2017, à un moment où l’économie du pays connaît des difficultés de dépréciation de la livre turque.

« La santé et les soins pour les personnes âgées sont une activité très coûteuse, de nombreux pays cherchent des moyens de réduire les coûts élevés : avec son soleil, ses installations médicales qualifiées, son personnel et ses installations thermales, la Turquie est une grande opportunité », selon Agbal.

Pour 2018, l’industrie du vise à attirer 800 000 patients et 8 milliards de dollars de revenus, l’Asie de l’Est étant l’un des marchés les plus prometteurs.

Selon Çakmak, la Turquie a accueilli 200 touristes chinois pour des thérapies esthétiques ou anti-âge en 2017, et attend 1000 touristes chinois cette année car le coût est inférieur de 50% à celui de la Suisse et des États-Unis.

En fait, les traitements existent dans presque tous les domaines de la médecine, qu’il s’agisse de transplantations d’organes, de traitements cardiovasculaires, d’obésité ou de chirurgie oculaire.

« J’ai dû attendre jusqu’à un an aux Pays-Bas pour subir une chirurgie de la cataracte, mais ici, cela a été fait en quelques jours et je suis vraiment heureux du résultat » , a déclaré Joost Van der Bosh, un patient étranger qui a été opéré dans la ville d’Antalya, dans le sud de la Turquie.

La Turquie est également devenue un pionnier dans la greffe de cheveux, avec des personnes de plus de 70 pays qui cherchent des services d’implant capillaire dans le pays transcontinental.

« La Turquie est l’un des principaux pays au monde dans le domaine de la greffe de cheveux, et nos médecins spécialisés dans le tourisme de santé possèdent de sérieuses compétences » , a déclaré Özlem Safiye Kurt, professionnelle du secteur du tourisme médical.

La qualité et le succès de la Turquie en matière d’implant capillaire ont suscité un vif intérêt de la part de l’, du Koweït, du Qatar et des Émirats Arabes Unis au Moyen-Orient, ainsi qu’en , en , aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne et en .

Selon Kurt, les touristes reçoivent des services de à la moitié du prix que dans leurs propres pays.

« Nous avons eu des milliers de patients en provenance d’ ces cinq dernières années et certains d’entre eux sont revenus pour avoir des cheveux plus volumineux » , a déclaré une représentante de la clinique à .

« Les frais de traitement couvrent également un séjour de deux nuits dans un hôtel pour les patients qui veulent faire du tourisme à Istanbul, le cœur historique de la Turquie » , a t-elle ajouté.

Outre une bonne coordination entre plusieurs ministères, la compagnie aérienne turque , avec un nombre croissant de destinations, contribue également de manière significative au secteur florissant.

« Turkish Airlines dessert plus de 300 destinations, ce qui en fait un atout important, car les patients peuvent également obtenir un visa en ligne, ce qui facilite les déplacements », a souligné Çakmak.

 

Que pensez-vous de cet article ?

3


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action