FLASH INFO :

La Turquie et le Sénégal s’engagent à renforcer leurs liens économiques

TURQUIE / AFRIQUE - La troisième étape de la tournée du président Recep Tayyip Erdoğan en Afrique de l’Ouest a été le Sénégal, où il a discuté des relations politiques et économiques bilatérales avec les responsables politiques et les hommes d’affaires sénégalais.


Le président Erdoğan devait participer à un forum d’affaires et superviser la signature de divers accords entre la et le , l’un des pays les plus prospères d’Afrique de l’Ouest.

A son arrivée dans le pays, Erdoğan a été accueilli par le président sénégalais Macky Sall et a tenu des réunions en tête-à-tête en plus des réunions inter-délégations avec les ministres présents.

Au cours des 10 dernières années, le président Erdoğan a effectué plus de 30 visites dans 28 pays africains – le plus grand nombre de tous les présidents turcs. Il s’est également rendu au Sénégal en 2013 et 2016.

Dans le cadre de l’Initiative africaine de la Turquie, le volume du commerce du pays avec les pays du continent a été multiplié par six au cours des 15 dernières années, atteignant 17,5 milliards de dollars.

La d’initiative africaine de la Turquie, qui dure depuis 15 , a renforcé la coopération économique et a également porté les relations politiques au niveau supérieur.

Par exemple, le volume du commerce extérieur entre la Turquie et le Sénégal en 2017 était de 248,6 millions de dollars, alors que le même chiffre s’élevait à 91,8 millions de dollars en 2008, selon les données de l’Institut turc des .

Le président du Conseil des affaires économiques turco-sénégalais, İhsan Şahin, a souligné que le Sénégal était membre de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

En prévision de la visite du président Erdoğan au Sénégal, il a indiqué que le pays pourrait assumer le rôle central du commerce en Afrique de l’Ouest ainsi qu’en Afrique du Nord pour les investisseurs turcs.

Le Sénégal est l’un des pays les plus stables sur le plan économique et politique en Afrique, a déclaré Şahin. « Les réserves de naturel au Sénégal ont attiré l’attention du monde entier sur ce pays: des problèmes tels que l’extraction de ce , les centrales électriques, les systèmes de stockage et de distribution peuvent développer des projets importants entre les deux pays à moyen et long terme », a-t-il souligné.

En dehors de cela, il existe d’importantes opportunités dans les domaines de la , du textile, de l’alimentation et de l’élevage qui pourraient contribuer à l’amélioration du commerce entre les deux pays, a ajouté Şahin.

L’Agence turque de coopération et de développement () est très active au Sénégal depuis de nombreuses années et a réalisé des projets d’une valeur d’environ 12 millions de dollars au cours des 10 dernières années.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action