FLASH INFO :

La Turquie et le Royaume-Uni envisagent un boom commercial après le Brexit

TURQUIE / INTERNATIONAL - La Turquie sera l’une des principales destinations de la Grande-Bretagne après le Brexit pour un accord commercial après l’Union européenne et les États-Unis.


Le Royaume-Uni a officiellement quitté l’ le 31 janvier 2020, mais restera dans une période de transition avec l’ jusqu’au 31 décembre de cette année.

Au cours de l’année, le Royaume-Uni continuera d’être soumis aux conditions commerciales fixées par l’UE, mais sera également libre de conclure de nouveaux accords commerciaux.

Plus tôt ce mois-ci, le ministère du Commerce a déclaré qu’ et Londres discuteraient d’un accord de libre-échange par le biais de groupes de travail existants entre les deux pays.

L’accent sera mis sur la réduction au minimum des frictions sur les importations et les entre les deux pays.

« Je pense qu’un ALE serait sans aucun doute bénéfique pour les deux parties. Pour la , le Royaume-Uni est le plus grand partenaire commercial d’Europe après l’Allemagne », a déclaré à l’agence Anadolu İpek Özkardeşkaya, analyste principal chez Swissquote Bank.

Le volume des échanges entre la Turquie et le Royaume-Uni en 2018 était de 18,5 milliards de dollars, deuxième chiffe le plus important après l’Allemagne, Ankara exportant 11,1 milliards de dollars vers le Royaume-Uni et recevant 7,4 milliards de dollars d’importations. Il s’agit d’une augmentation de 15,7% des exportations et de 13,7% des importations de Turquie par à l’année précédente.

La Turquie ne voudra pas risquer son excédent commercial avec le Royaume-Uni et, à ce titre, veut être en première ligne pour conclure un accord commercial avec la .

Avec ses exportations vers le Royaume-Uni en augmentation, la Turquie est l’un des pays qui a le plus à perdre d’un sans accord.

« Un accord global pourrait avant tout profiter au turc et aux biens de consommation de base, tandis qu’au Royaume-Uni, les secteurs pétrolier et minier et les constructeurs automobiles pourraient voir les avantages d’un ALE », a ajouté Özkardeşkaya.

Investissements mutuels

La Turquie et le Royaume-Uni investissent beaucoup l’un dans l’autre au niveau gouvernemental et commercial. Les entreprises britanniques ont investi environ 409 millions de dollars en Turquie en 2018, tandis que les entreprises turques ont investi environ 323 millions de dollars en Grande-Bretagne au cours de la même période.

Au cours des 10 dernières années, le Royaume-Uni a investi 7,2 milliards de dollars d’investissements en Turquie, et la Turquie a investi 2,5 milliards de dollars au Royaume-Uni.

Au cours de la même période, le commerce bilatéral est passé de 9,4 milliards de dollars à 18,5 milliards de dollars.

Que pensez-vous de cet article ?

311



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action