FLASH INFO :

La Turquie restaure une mosquée symbolique inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en Algérie

TURQUIE / INTERNATIONAL - L’agence turque d’aide au développement de l’Etat turc a restauré une mosquée historique en Algérie, symbole de l’indépendance du pays.


La mosquée Ketchaoua a été construite pendant la domination ottomane au 17ème siècle dans le quartier de Casbah dans la capitale de la nation nord-africaine, Alger.

Bien que la mosquée soit devenue une cathédrale au 19ème siècle avant de redevenir une mosquée en 1962, elle a conservé sa grandeur originelle.

Après sa restauration effectuée par l’Agence turque de coopération et de développement (TİKA) selon le plan architectural ottoman original étudié par les historiens et les chercheurs, le travail a été accueilli avec acclamation.

İlber Ortaylı, un éminent historien turc, a déclaré qu’il était extrêmement satisfait de la restauration.

« Une contribution importante pour l’Algérie et pour notre histoire », a-t-il déclaré.

« J’espère que le palais Hasan Pacha à côté de la mosquée sera restauré de la même manière », a-t-il ajouté.

İhsan Süreyya Sırma, un universitaire turc, a parlé de la beauté des lignes et des autres éléments utilisés dans le verre de la mosquée.

İdris Bostan, un autre universitaire, a déclaré que la mosquée était à la fois une œuvre de l’ère ottomane et un symbole de l’histoire algérienne.

« Pour nous, l’Algérie était le coin le plus éloigné de l’Empire ottoman », a-t-il ajouté.

Un site du patrimoine de l’UNESCO

Orhan Aydın, le coordinateur du programme Algérie de TİKA, a expliqué que la restauration a été modérée car la mosquée est inscrite sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO.

Soulignant que le travail a été réalisé avec l’approbation du ministère algérien de la Culture, du ministère des Affaires et Fondations religieuses et du ministère du Logement, Aydın a indiqué que des architectes, des archéologues et des ingénieurs ont supervisé le projet.

Indiquant que de nombreux hommes d’Etat et chercheurs étrangers étaient présents lors de la restauration, Aydın a déclaré que le projet avait été grandement apprécié.

La restauration de la mosquée a pris trois ans.

La mosquée Ketchaoua sur la côte méditerranéenne, un symbole important de l’Algérie, a d’abord été utilisée comme dépôt militaire pendant l’occupation française et plus tard comme résidence pour les archevêques d’Algérie.

Après la démolition de la mosquée en 1844, une grande église fut construite et le bâtiment resta une cathédrale jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962.

La zone en face de la mosquée a commencé à être appelée la Place des Martyrs en raison des événements concernant l’occupation française.

Après l’occupation, la mosquée s’est transformée en un symbole d’indépendance.

Que pensez-vous de cet article ?

7



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX