FLASH INFO :

La Turquie reprend ses vols avec 40 pays à partir du 10 juin

DOSSIER / CORONAVIRUS - La Turquie prévoit de reprendre progressivement ses vols avec 40 pays à partir du 10 juin et a conclu des accords préliminaires pour des vols réciproques avec 15 pays, a déclaré jeudi le ministre des Transports et des Infrastructures, Adil Karaismailoğlu.


Dans un communiqué, Karaismailoğlu a déclaré que les vols qui reprendraient en juin incluaient ceux vers l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche, la , le Qatar, la Corée du Sud, la Norvège et d’autres.

Il a déclaré que la Turquie était en pourparlers avec 92 pays sur la reprise des vols, car les mesures de confinement liées à l’ de ont été assouplies.

« Nous sommes parvenus à un accord avec la République turque de du Nord, l’Autriche, la Lituanie, la Serbie, le Kazakhstan, l’Albanie, la Biélorussie, les Émirats arabes unis, la Moldavie, l’Ouzbékistan, l’Ukraine, le Maroc, la Jordanie, le et l’ », a déclaré le ministre, tandis que les premiers seront ouverts vers la République turque de Chypre du Nord, Bahreïn, la Bulgarie, le Qatar et la Grèce.

Les vols intérieurs ont été les premiers à reprendre dans le pays le 1er juin conformément aux précautions contre la en place.

Cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts de retour à la normale de la Turquie, le pays laissant derrière lui la période la plus difficile de sa lutte contre l’épidémie de coronavirus. Le pays est maintenant dans une phase de réouverture des espaces publics avec la reprise des transports et la levée de la plupart des restrictions.

La Turquie a initialement suspendu tous les vols internationaux le 28 mars en raison des restrictions de voyage liées au COVID-19 mises en place dans le monde.

Commentant les mesures similaires qui ont été prises dans tous les pays du monde pendant la période de pandémie, Karaismailoğlu a déclaré que tous avaient « tenté de prévenir la pandémie en réduisant, voire en fermant leurs vols internationaux ».

Cependant, le ministre a ajouté : « Nous pensons que nous avons franchi un seuil important dans la lutte dans le monde entier. Nous devons maintenant maintenir le commerce mondial et sécuriser nos liens. »

À la suite des vols dont le redémarrage est prévu le 10 juin, la Turquie prévoit de reprendre les vols avec les et le Kazakhstan le 20 juin, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, la Corée du Sud, l’Irlande, le Monténégro, le Kirghizistan, la Lettonie, le Luxembourg, la Norvège, la Slovaquie le 20 juin et la Belgique le 25 juin.

Karaismailoğlu a déclaré que le ministère était en coopération avec les ministères de la Santé, des Affaires étrangères et de la Culture et du Tourisme sur la question du redémarrage des vols internationaux, déclarant que la santé des citoyens serait prioritaire et que les mesures à mettre en œuvre à cet égard étaient vitales.

Points de contrôle dans les aéroports, isolement à domicile

Le ministre des Transports a déclaré qu’une décision prise par le ministère de la Santé le 20 mai signifiait que la règle d’isolement de 14 jours pour les citoyens arrivant au pays sur des vols charters en provenance de l’étranger serait appliquée dans les foyers après un examen dans les aéroports.

En conséquence, les nouveaux arrivants seront examinés dans les zones désignées au sein de l’aéroport, où les symptômes des passagers seront évalués. Les coordonnées des voyagers seront enregistrées dans la section d’entrée à la frontière du Système de gestion de la santé publique (HSYS).

« Ceux qui sont soupçonnés de symptômes lors de leurs examens seront emmenés dans les zones d’isolement des aéroports et dirigés par ambulance vers l’ déterminé par la direction provinciale de la santé des villes concernées », a expliqué le ministre.

« Ceux qui ne présentent aucun symptôme dans les hôpitaux seront libérés pour un isolement de 14 jours à domicile et pendant cette période, ils seront suivis par des médecins nommés dans chaque famille. »

Karaismailoğlu a déclaré que les tests à appliquer aux nouveaux arrivants seraient effectués sous la coordination du ministère de la Santé, de la direction générale des frontières et des côtes, de la direction générale de la santé publique et des directions provinciales de la santé.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action