FLASH INFO :

La Turquie reprend tout son or des États-Unis

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Après que le Venezuela, l’Allemagne, l’Autriche et les Pays-Bas ont prudemment rapatrié une partie substantielle (sinon la totalité) de leur or physique détenu à la Fed de New York ou d’autres banques centrales occidentales ces dernières années, la Turquie a également annoncé qu’elle rapatrie tout son or stocké dans la Réserve fédérale américaine et le livre à la Bourse d’Istanbul, selon des rapports du quotidien turc Yeni Şafak.


Ce n’est pas la première fois que la Turquie demande à la Fed de d’expédier l’or du pays : ces dernières années, la Turquie a rapatrié 220 tonnes d’or, dont 28,7 tonnes l’année dernière.

Selon les dernières données du FMI, les réserves d’or de la Turquie sont estimées à 591 tonnes, soit un peu plus de 23 milliards de dollars. Cela fait d’Ankara le 11ème plus grand détenteur d’or, derrière les Pays-Bas et devant l’.

Le rapatriement de l’or de la Turquie intervient à un moment critique pour la devise turque, la livre turque, qui a chuté contre le dollar et l’euro malgré une inflation à deux chiffres en Turquie. La banque centrale semble avoir peur du président , et refuse de relever les taux.

Pendant ce temps, Erdoğan a pris une position ferme contre la devise américaine. Il a critiqué les prêts en dollars et a déclaré que les prêts internationaux devraient être donnés en or à la place du dollar.

« Pourquoi faisons-nous tous les prêts en dollars? Utilisons une autre devise. Je suggère que les prêts soient basés sur l’or », a déclaré Erdoğan lors d’un discours au Global Entrepreneurship Congress à Istanbul le 16 avril, selon le quotidien Hürriyet.

Dans ce que certains ont vu un appel à l’étalon-or par le président turc, Erdoğan a ajouté qu’avec le dollar, le monde est toujours sous la pression des taux de change : « Nous devrions sauver les États et les nations de cette pression sur le taux de change. L’or n’a jamais été un outil d’oppression à travers l’ », a ajouté le président turc.

Et bien, maintenant que la Turquie aura bientôt tout son or sur le terrain, Erdoğan lancera-t-il une monnaie d’or ?

Selon Claudio Grass, expert sur les métaux précieux en Suisse, le monde devient moins centralisé : « Si nous suivons cette tendance, il devrait être évident que la prochaine étape devrait être une plus grande rupture des État-nations. Avec une telle fragmentation géopolitique et une indépendance financière,  vient aussi la décentralisation du pouvoir ».

Que pensez-vous de cet article ?

31



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action