FLASH INFO :

La Turquie récupère les 33 000 camions d’armes fournies aux YPG en Syrie

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - L’armée turque a découvert où se trouvaient les 33 000 camions chargés d’armes fournies aux Unités de protection du peuple (YPG), branche du groupe terroriste PKK en Syrie, et est en train de les récupérer, selon la dernière déclaration du président Recep Tayyip Erdoğan.


S’exprimant vendredi dans la province d’İzmir (ouest), M. Erdoğan a déclaré que l’ poursuivait les terroristes dans le nord de la Syrie alors qu’ils fuyaient.

« Nous avons découvert 33 000 camions d’ fournies aux terroristes des et l’armée les récupère », a annoncé le président.

Les armes, qui ont été fournies aux terroristes par les États-Unis, ont été une source de grande préoccupation pour la .

Les relations entre les États-Unis et la branche syrienne du préoccupent depuis longtemps la Turquie, la présence du groupe terroriste à la frontière turque menaçant et perturbant depuis longtemps la sécurité nationale du pays.

Au cours de la lutte contre Daech, les États-Unis ont choisi de s’associer aux YPG malgré les préoccupations de sécurité de son allié de l’OTAN et ont fourni des camions chargés d’armes au groupe terroriste. Quelque 22 000 camions d’armes et de munitions ont déjà été remis aux YPG. Parmi les armes figurent des missiles de croisière, des missiles anti-chars guidés (ATGM) et des missiles sol-air lancés à l’épaule (MANPADS).

La livraison d’armes et d’équipements aux YPG, une affaire qui empoisonne encore les relations bilatérales entre les deux alliés de l’OTAN, a débuté en 2014 et s’est intensifiée les années suivantes.

La présence de ces armes a suscité des inquiétudes à . Les responsables turcs ont indiqué qu’elle menaçait activement la stabilité fragile et la paix dans les zones septentrionales de la Syrie, après leur libération de Daech lors de l’opération Bouclier de l’Euphrate et de l’opération Rameau d’Olivier.

Il existe également d’autres menaces sérieuses possibles, notamment la possibilité du transfert de ces armes fabriquées aux États-Unis aux terroristes du PKK dans le sud-est de la Turquie par la frontière contrôlée par les YPG.

Ces dernières années, lors d’opérations antiterroristes contre des terroristes du PKK, des roquettes, des armes anti-aériennes, des mitrailleuses lourdes et des fusils M-16 fabriqués aux États-Unis ont été saisis, en particulier sur le mont Kato, situé dans la province de Hakkari de la frontière turque.

Que pensez-vous de cet article ?

411



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action