FLASH INFO :

Turquie : le port de Filyos, 3ème port du pays, devrait être fonctionnel en 2020

TURQUIE / ÉCONOMIE - Le port de Filyos, l’un des projets d’investissement et de développement les mieux financés en Turquie, devrait commencer à fonctionner l’année prochaine. Il constituera le 3ème plus grand port du pays.


La construction du de , dans le district de à Zonguldak, devrait être achevée en 2020 dans le cadre du Projet . Sa réalisation était un projet très ancien, qui faisait partie du programme de développement du sultan Abdul Hamid II. Accompagné d’une zone industrielle, le port fera partie des travaux les plus financés du programme d’investissement de l’État et constituera le troisième port le plus important de la .

Capable de traiter 25 millions de tonnes de fret par an, il constituera l’un des cinq plus gros investissements en Turquie et devrait contribuer à l’ de la région. Avec le début des travaux sur le projet, le processus d’attribution d’espace devrait s’accélérer sur une superficie de 606 hectares, déclarée zone industrielle mixte dans la vallée de Filyos.

« La construction du port de Filyos, qui devrait être l’un des plus grands ports de Turquie et de la mer Noire, se poursuit à toute vitesse », a déclaré le gouverneur de Zonguldak, Erdoğan Bektaş.

Soulignant que le rêve de la Turquie et de la région depuis des décennies était sur le point de se réaliser, M. Bektaş a déclaré que le projet Filyos était un projet de développement régional regroupant Zonguldak, et Bartın, les trois provinces relevant de la responsabilité de l’Agence de la région de la mer Noire occidentale (BAKKA).

Selon Bektaş, l’infrastructure portuaire devrait être achevée d’ici 2020, soit un taux d’achèvement actuel de 70 ou 80%. Les travaux étant en plein essor, Bektaş a déclaré qu’une grande zone industrielle et une zone franche dans la région avaient été prévues parallèlement à l’achèvement du port. Pour attirer les entreprises, une zone industrielle planifiée a ainsi été réalisée. Le groupe Tosyalı, qui coordonne la zone industrielle, est en de mettre en place la première grande installation.

KARDEMİR (Karabük Iron Steel Trade & Co Inc.), la première industrie lourde de Turquie, a demandé à exploiter le port de Filyos, dont les fondations avaient été posées en 2016, lors d’une cérémonie à laquelle assistait le président Recep Tayyip Erdoğan.

Le président de KARDEMİR, Kamil Güleç, a déclaré que le port de Filyos était d’une grande importance, notant que KARDEMİR avait été initialement construit à l’intérieur des terres en 1937 en raison de problèmes de sécurité. « Les chaudières, dans leur grande majorité, sont toujours installées en bord de mer. Tous nos concurrents, à travers le monde, ont leurs ports situés en bord de mer. Le fait que nous soyons à l’intérieur des terres représente un coût supplémentaire de 70 à 80 millions de dollars par an en termes de logistique. Pour minimiser cela, nous devions accéder à un grand port. Ce projet, dont nous rêvions depuis 50 ans, a été mis en oeuvre sur ordre du président Erdoğan en 2016. Les investissements dans l’infrastructure ont donc commencé. J’espère qu’il sera terminé en mai 2020″, a-t-il ajouté.

Soulignant que KARDEMİR devait avoir son mot à dire dans ce port, M. Güleç a déclaré avoir demandé à bénéficier de la superstructure et de l’exploitation du port. En outre, le premier niveau du port, qui aura une capacité de traitement de 25 millions de tonnes de fret par an, représente 12 millions de tonnes, dont 8 millions appartiennent à KARDEMİR, qui importe des matières premières et exporte des produits. Insistant sur le fait qu’il n’y avait personne qui surpassait une telle cargaison, M. Güleç a déclaré: « Les matières premières et les exportations des autres industriels à Karabük représenteront 1 à 2 millions de tonnes. Par conséquent, 9 à 10 millions de tonnes de cargaison appartiendront aux industriels de Karabük. Je pense que les industriels de Karabük, et en particulier KARDEMİR, doivent avoir leur mot à dire concernant ce port. »

Etant donné que les travaux de la superstructure devraient commencer et progresser parallèlement aux infrastructures, M. Güleç a indiqué que KARDEMİR disposerait d’un port comme ses concurrents dans le monde en 2021, au mieux en 2020.

Enfin M. Güleç a déclaré que leurs dépenses en logistique pourraient ainsi diminuer fortement, passant de 70 à 80 millions de dollars à 25-30 millions de dollars. « Cela nous permettra de faire face à la concurrence. C’est un projet important que nous suivons et soutenons de près, et qui s’achèvera bientôt. Karabük réalisera ainsi ses rêves de 50 ans. »

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action