FLASH INFO :

Turquie : la peine de mort revient à l’ordre du jour après l’assassinat d’un bébé de 11 mois et de sa mère par des terroristes du PKK

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Le président Recep Tayyip Erdoğan a affirmé mercredi qu’il approuverait la loi sur la peine de mort après son adoption par le Parlement turc, car il a promis que les terroristes du PKK qui ont tué l’épouse et l’enfant d’un soldat turc dans le sud-est du pays « paieront pour ce qu’ils ont fait. »


Soulignant que l’attaque montre à quel point le groupe terroriste du est déshonorant, Erdoğan a déclaré que personne n’avait le droit de diviser le pays ou de perturber la paix de son peuple.

Il a ajouté que les opérations antiterroristes continueraient sans interruption, en pleine force.

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a également condamné l’, promettant de « tenir [les] tueurs de bébés responsables de leurs actes et de leur rendre la vie insupportable ».

« Nous ferons effondrer leurs grottes sur eux », a déclaré le ministre sur son compte Twitter officiel.

Pendant ce temps, le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu a accusé « ceux qui soutenaient les terroristes du PKK en Europe » pour l’attaque à Hakkari.

« Tout le monde, chaque pays et chaque institution fournissant des au PKK était un partenaire de ce massacre hier, et ils le sont aujourd’hui », a-t-il déclaré.

« Aujourd’hui, le PKK, leur plus grand partenaire, est en proie à la mort, ils veulent sauver leurs partenaires sanguinaires aujourd’hui, mais ils ne réussiront pas », a-t-il juré, alors que ses larmes se transformaient en colère.

« Le PKK était un tueur de bébés il y a 40 , de son chef à son fondateur, du plus haut au plus bas, tous les terroristes du PKK étaient des tueurs d’hier, exactement comme ils le sont aujourd’hui », a-t-il conclu.

Nurcan Karakaya, l’épouse d’un soldat , et son petit garçon de 11 mois, Bedirhan Mustafa Karakaya, sont tombés en martyr mardi lors d’une d’une bombe installée au bord de la route par des terroristes du PKK dans le district de Yüksekova.

Les cercueils de la mère et du petit garçon enveloppés dans des drapeaux turcs ont été emmenés par hélicoptère à l’aéroport de Hakkari après une cérémonie militaire au Commandement de la brigade des commandos à Hakkari.

Les fonctionnaires du gouvernement local ainsi que le personnel de et les personnalités politiques ont assisté à la cérémonie d’envoi des cercueils.

La mère est morte sur le coup, tandis que le garçon de 11 mois a succombé à ses blessures à l’ public de Yüksekova.

Le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’ – est responsable de la mort d’environ 40 000 personnes dans sa campagne de de plus de 30 ans contre la Turquie.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action