FLASH INFO :

La Turquie ouvre une enquête sur les visites du terroriste de Christchurch dans le pays

ISLAMOPHOBIE - Le 15 mars, Ankara a ouvert une enquête après avoir obtenu des informations selon lesquelles le terroriste ayant perpétré un attentat contre deux mosquées néo-zélandaises s’était rendu à plusieurs reprises en Turquie, a déclaré un responsable.


Un citoyen australien de 28 , arrêté et accusé de meurtre en , « a visité la Turquie à plusieurs reprises et y est resté longtemps », a déclaré un responsable turc.

« Nous pensons que le suspect a été envoyé dans d’autres pays depuis la Turquie en , en Asie et en Afrique. Nous enquêtons sur les actions et les contacts du suspect dans les pays », a ajouté le responsable, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

Les médias turcs ont rapporté qu’un manifeste publié en ligne qui aurait été rédigé par le terroriste contenait des références spécifiques à la Turquie et à la célèbre d’. Devenu un , le bâtiment était autrefois une église avant d’être transformée en pendant l’Empire ottoman.

Selon la chaîne de télévision publique TRT, le suspect s’est rendu en Turquie à deux reprises en 2016, du 17 au 20 mars et du 13 septembre au 25 octobre. La station de télévision a publié une image de la caméra de sécurité montrant son arrivée à l’aéroport Atatürk d’Istanbul.

Prenant la parole devant un rassemblement dans la province du nord-ouest de Tekirdağ, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a fustigé le terroriste.

« Il est venu à Istanbul trois fois et 40 jours pour la deuxième fois. Quelles sont ses relations ? Nous allons les découvrir. Il a raconté des bêtises en disant : ‘Nous allons venir à Istanbul et détruire toutes les mosquées et les minarets’. Où se trouve la Nouvelle-Zélande et où se trouve la Turquie? », a-t-il déclaré.

« Comment un meurtrier à l’autre bout du monde peut-il agir avec une telle mauvaise volonté contre les musulmans et les Turcs ? », s’est interrogé Erdoğan, se référant à l’attaquant néo-zélandais.

Sofia avait déjà déclaré que la menait une enquête après avoir découvert que le tireur s’était rendu en en novembre 2018.

Un homme soupçonné d’être le terroriste aurait passé une semaine dans le pays pour « visiter des sites historiques et étudier l’ du pays des Balkans », a déclaré le procureur en chef de la Bulgarie, Sotir Tsatsarov.

Il a ajouté que l’enquête établirait si « cela était correct » ou s’« il avait d’autres objectifs ».

Le même homme a également effectué une brève visite dans les Balkans en décembre 2016, voyageant en bus à travers la Serbie, la Croatie, le Monténégro et la -Herzégovine.

Que pensez-vous de cet article ?

21



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action