FLASH INFO :

Turquie : Muharrem İnce promet de fermer la base ariénne d’İncirlik si les Etats-Unis n’extradent pas Gülen

TURQUIE / POLITIQUE - Le principal candidat de l’opposition aux prochaines élections présidentielles turques a promis de refuser aux Etats-Unis une base militaire clé d’ici Noël, à moins que les États-Unis extradent le chef du groupe terroriste guléniste (FETÖ).


Les autorités turques ont demandé à plusieurs reprises à Washington d’extrader Fethullah , qui vit en exil en Pennsylvanie et qui est accusé d’avoir orchestré le coup d’état du 15 juillet 2016 visant à renverser le président Recep Tayyip Erdoğan.

Washington n’a jusqu’à présent montré aucun intérêt à répondre à la demande turque, affirmant qu’il s’agit d’une question judiciaire.

Washington doit «extrader Fetullah Gülen des Etats-Unis», a déclaré , candidat à la présidentielle du Parti républicain du peuple (), lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision turque Fox TV mercredi soir.

« Si vous (les Etats-Unis) ne l’extradez pas, nous fermerons İncirlik et renverrons les soldats américains le 24 décembre et ils pourront célébrer Noël avec leurs familles », a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis maintiennent une présence importante à İncirlik, un aéroport militaire turc et une base située dans le sud de la province d’Adana, en tant que centre d’opérations contre le groupe terroriste .

Établie en 1954, la base était l’une des bases les plus importantes de l’OTAN en pendant la guerre froide. Il continue d’abriter un stock de dizaines d’armes nucléaires tactiques américaines.

En réponse à l’embargo américain sur les armes après l’intervention militaire de la Turquie à en 1974, la base a été transférée aux forces armées turques (TSK) par le gouvernement de dirigé par le CHP la même année. Les États-Unis sont retournés à la base en 1978 après la fin de l’embargo.

La présence américaine à İncirlik a été la source de critiques de l’extrême gauche turque pendant la guerre froide. Avec la dissolution de l’Union Soviétique, l’extrême droite turque a également demandé la fermeture de la base aux troupes étrangères. À partir du début des années 2000, notamment avec les invasions américaines en Afghanistan et en , l’atmosphère générale en Turquie a commencé à devenir plus anti-américaine et l’opinion publique en général était en faveur de la fin de la présence militaire américaine en Turquie.

La base a été perquisitionnée par les autorités turques après avoir été utilisée par des putschistes lors du coup d’Etat du 15 juillet 2016.

İnce, 54 ans, cherche à convaincre les électeurs qu’il est un choix crédible puisqu’il affrontera Erdoğan aux élections du 24 juin, qui seront un jalon dans l’ turque moderne.

Après les élections, un nouveau système présidentiel donnant au chef de l’Etat des pouvoirs exécutifs entrera en vigueur. Cependant, l’opposition vise à revenir au système parlementaire après une victoire le 24 juin.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action