FLASH INFO :

Turquie : Les minorités religieuses organisent des prières pour soutenir l’opération Source de Paix

SOURCE DE PAIX - Les minorités religieuses en Turquie ont organisé dimanche des prières pour les soldats participant à l’opération antiterroriste Source de Paix, dans le nord-est de la Syrie.


Les minorités religieuses en ont organisé dimanche des prières pour les soldats participant à l’opération antiterroriste Source de Paix, dans le nord-est de la Syrie.

Des groupes religieux arméniens, juifs, assyriens, romains et chaldéens ont ainsi assisté à une messe exceptionnelle, tenue au monastère Deyruzzaferan situé dans la province sud-est de Mardin.

Lors de la messe, Saliba Özmen, métropolite de Mardin et Diyarbakır pour l’Eglise assyrienne, a déclaré qu’il avait prié pour le succès de l’opération et présenté ses condoléances aux familles des soldats tombés en martyr.

« Nous espérons sincèrement que l’opération Source de Paix apporte une paix durable à la Syrie et au reste des pays du Moyen-Orient. N’oublions pas nos prières pour la paix et la stabilité de la région et pour ceux qui se battent pour elle », a déclaré M. Özmen.

Yusuf Çetin, vicaire patriarcal de l’église orthodoxe syriaque d’Istanbul, Ankara et Izmir, a déclaré que la communauté syriaque orthodoxe priait également pour le succès et le bien-être des soldats turcs.

« Nous, Syriaques, vivons sur ces terres depuis plus de 5.500 . Nous nous sommes toujours rangés du côté de notre gouvernement, tant sous l’Empire ottoman que sous la République turque. Nous prions et offrons notre soutien au succès et au développement de notre pays », a déclaré M. Çetin, qui a présenté ses condoléances aux soldats tombés en martyr au combat.

L’archevêque Sahak Masalyan, chef du Patriarcat arménien du Conseil spirituel de Turquie, et le grand rabbin de Turquie, Ishak Haleva, ont également fait des déclarations favorables à l’opération menée par la Turquie.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes affiliés aux unités syriennes du et Daesh, le 9 octobre à 16 heures.

L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime issu du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité des , vise à établir une exempte de pour le retour des Syriens dans la zone située à l’est de l’Euphrate, contrôlée par les États-Unis.

Le , considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union Européenne, mène depuis plus de 30 ans une campagne terroriste contre la Turquie, causant la mort de près de 40.000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, en promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes / PKK et Daesh, permettant à près de 400.000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action