FLASH INFO :

Turquie : l’exposition de photos d’Orhan Pamuk, prix Nobel de la littérature 2006

TURQUIE / ART ET CULTURE - Le célèbre écrivain turc Orhan Pamuk organisera une exposition mettant en lumière une série de photos d’Istanbul prises depuis son propre balcon, a annoncé son éditeur.


L’exposition « Balcon : Photos d’ » consiste en des photos de « la vue subtile et toujours changeante d’ » prises par le lauréat du prix Nobel âgé de 66 ans depuis son balcon à la fin de 2012 et au début de 2013, ont déclaré les Editions Yapı Kredi and Arts.

Organisée par Gerhard Steidl, l’éditeur allemand de son livre photo , l’exposition commence le 6 février et se poursuivra jusqu’au 27 avril dans le bâtiment culturel et artistique de Yapı Kredi, sur l’avenue Istiklal d’Istanbul.

Selon le communiqué, Pamuk, originaire d’Istanbul, a déclaré de son balcon : « Ce point de vue reflète quelque chose qui reflète mon propre état d’esprit et révèle les émotions ineffables mais profondes qui me traversent. »

L’exposition présente plus de 600 photos sélectionnées sur plus de 8 500 prises par Pamuk à l’aide d’un téléobjectif sur une période de cinq mois, « une période de créativité intense », selon le communiqué.

Le spectacle, façonné par le désir de Pamuk « d’enregistrer » la vue devant lui, offre une vue panoramique de la ville, du Bosphore, de la Corne d’Or, de la Mer de Marmara, des îles des Princes, des bateaux qui sillonnent et des oiseaux qui planent, ajoute le communiqué.

« J’ai ressenti le besoin de contempler la vue encore et encore – ou, plus exactement, de prendre des photos – parce que je trouvais si difficile à écrire », a déclaré Pamuk.

Pamuk a ajouté que la vue depuis son balcon « l’invitait à rechercher la quiétude et l’introspection, à abandonner les préoccupations matérielles au profit de poursuites plus intellectuelles ».

Bien que réticent au départ à partager ses photos avec d’autres personnes, Pamuk a réalisé plus tard « qu’il ne s’agissait pas simplement d’enregistrements du paysage, mais également de son âme », souligne le communiqué.

Les livres de Pamuk ont ​​été traduits dans plus de 60 langues et vendus à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde.

Ses livres « Benim Adım Kırmızı » (Mon nom est rouge) et « Kar » (Neige) sont devenus les ouvrages turcs les plus traduits et les plus lus de l’.

En 2012, Pamuk a ouvert le de l’innocence dans une maison du XIXe siècle à Istanbul, en complément de son roman du même nom. En 2014, il a remporté le prix du européen de l’année.

Lorsque Pamuk a remporté le prix Nobel de littérature en 2006, l’Académie suédoise a déclaré : « Dans la quête de l’âme mélancolique de sa ville natale, il a découvert de nouveaux symboles pour le choc et l’entrelacement des cultures. »

Que pensez-vous de cet article ?

Haha

111



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action