FLASH INFO :

Turquie : Le ministre des Affaires étrangères entamera une tournée dans le Golfe

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le ministre turc des Affaires étrangères entreprendra mardi une tournée de trois jours dans le Golfe pour effectuer des visites officielles au Koweït, à Oman et au Qatar.


Selon une déclaration du ministère turc des Affaires étrangères du 8 février, Çavuşoğlu effectuera des visites officielles au Koweït, à Oman et au Qatar du 9 au 11 février et « s’entretiendra avec ses homologues et d’autres autorités de haut niveau » à l’occasion de ces visites.

« Au cours de ces réunions, divers aspects de nos relations bilatérales seront examinés et des points de vue sur les questions régionales et internationales actuelles seront échangés », ajoute le communiqué.

Il doit également rencontrer des hommes d’affaires turcs opérant dans ces pays.

En novembre, le président Recep Tayyip Erdoğan a visité la capitale du Qatar, Doha. L’émir du Qatar, Tamim bin Hamad al-Thani, est arrivé dans la capitale turque pour assister à la sixième réunion du Comité stratégique suprême Turquie-Qatar le 26 novembre.

La Turquie et le Qatar ont signé 10 accords lors de la visite de l’émir Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani à Ankara, y compris la vente des 10% des actions de la Bourse d’Istanbul au Qatar. Un autre accord a été signé pour transférer les parts du parc İstinye d’Istanbul, un centre commercial de luxe.

Ankara et Doha entretiennent des relations solides, en particulier depuis le blocus de 2017 imposé au Qatar par ses voisins du Golfe.

La visite de Çavuşoğlu dans la région intervient après la réconciliation entre le Qatar et l’Arabie saoudite le 4 janvier, une décision saluée également par Ankara.

Dans une déclaration écrite, le ministère des Affaires étrangères s’est félicité de la réouverture des frontières terrestres, aériennes et maritimes entre les deux pays, exprimant l’espoir d’une solution globale et durable et celui de la levée de toutes les sanctions imposées par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) dès que possible.

« En tant que partenaire stratégique du Conseil de coopération du Golfe et attachant une grande importance à la sécurité et à la stabilité de la région du Golfe, la Turquie continuera à soutenir tous les efforts dans cette direction », indique le communiqué.

L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, les deux pays les plus importants du CCG, ont rompu leurs liens avec le Qatar à la mi-2017, alléguant que Doha soutenait le terrorisme, entretenait des liens avec l’Iran, permettait à la Turquie d’établir une base militaire sur son sol et soutenait la Mouvement des Frères musulmans, allégations démenties par le Qatar.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz