FLASH INFO :

La Turquie intensifie ses efforts pour lutter contre la désertification

ÉVÉNEMENTS - Un événement de trois jours concernant la désertification dans le monde, réunissant des ministres et des hauts fonctionnaires de 20 pays, a débuté hier à Ankara, la capitale turque.


Un événement de trois jours concernant la désertification dans le monde, réunissant des ministres et des hauts fonctionnaires de 20 pays, a débuté hier à , la capitale turque.

Les participants discuteront des moyens de faire face à la désertification et à la sécheresse et des moyens de les prévenir. L’événement a débuté à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la Désertification et la Sécheresse, désignée par les États-Unis.

Lors de l’ouverture, le ministre de l’Agriculture et des Forêts, Bekir Pakdemirli, a déclaré que la avait réussi à réduire la perte de 500 millions de tonnes de sol fertile par an à 154 millions de tonnes depuis les années 1970, alors que de moins en moins de terres sont exposées à l’érosion. Il a ajouté que leur ambition était de le réduire encore à 130 millions de tonnes.

« Seize ans de plantation d’arbres, de mesures anti-érosion et de bonnes applications agricoles ont contribué à une diminution de 72 millions de tonnes de perte de terres, soit l’équivalent d’environ 30 000 terrains de  », a déclaré Pakdemirli. Il a ajouté que bien que chaque pays menacé par la désertification soit déterminé à la combattre, cela ne serait possible que par le biais de politiques internationales intégrant des approches multi-acteurs et des solutions efficaces.

Cette journée a été célébrée dans le monde entier pour sensibiliser le public aux efforts internationaux visant à trouver des moyens de récupérer et de restaurer les sols dégradés. « Chaque année, le monde perd 24 milliards de tonnes de sol fertile. La dégradation des terres arides réduit le produit national des pays en développement de jusqu’à 8% par an », a déclaré dimanche le secrétaire général américain Antonio Guterres dans un message vidéo. António Guterres a également appelé le monde à changer « de toute urgence » ces tendances, affirmant que la protection et la des terres pouvaient réduire « les migrations forcées, améliorer la sécurité alimentaire et stimuler la croissance économique ».

La mondiale de la journée avec la Convention américaine sur la lutte contre la désertification a été adoptée en 1994. Selon les données américaines, 1,8 milliard de personnes connaîtront une pénurie d’eau d’ici 2025 et environ 135 millions d’entre elles pourraient être déplacées du fait de la désertification d’ici 2045.

Le ministre Pakdemirli a déclaré que la désertification constituait une menace croissante et sinistre, « plus dangereuse que les conflits ». « Sans une gestion durable des terres, il n’est pas possible pour les pays de maintenir un développement durable. Le monde est aujourd’hui conscient d’une action commune contre les problèmes environnementaux mondiaux. Il est temps de construire notre avenir ensemble », a-t-il déclaré. Pakdemirli a noté que la Turquie déployait des efforts dans ce sens et qu’elle avait formé chaque année une centaine d’experts issus de près de 50 pays sur la lutte contre la désertification. « Fin 2018, plus de 800 personnes de différents pays ont été formées sur le sujet et sur la prévention de la désertification et de l’érosion. Par exemple, nous coopérons avec presque tous les pays africains dans la lutte contre la désertification », a-t-il ajouté.

Pour sa part la Turquie, dotée d’une géographie et d’une biodiversité riches, « a fait des pas de géant ces dernières années en lui permettant de mieux gérer ses ressources naturelles », a déclaré le ministre. « Le président a lancé une campagne nationale de mobilisation en faveur de la plantation d’arbres. Nous avons planté 4,5 milliards de jeunes arbres en peu de temps. Nous prévoyons de planter autant de jeunes arbres que la population mondiale d’ici 2023, centenaire de la République de Turquie », a-t-il ajouté. .

Plusieurs événements sont organisés à Ankara pour l’occasion, par le ministère de l’Agriculture et des Forêts, parmi lesquels des expositions photos, des panneaux publicitaires et la tenue d’un Congrès des sols. Des ateliers de formation sur la lutte contre la désertification auront également lieu, ainsi que des visites techniques à Konya, province du centre de la Turquie réputée pour son climat aride, et à Mersin, dans le sud de la Turquie.

Le Royaume-Uni, à l’initiative de cette journée, a déclaré que la désertification n’incluait pas l’expansion des déserts existants, mais plutôt la vulnérabilité des écosystèmes arides, qui constituent le tiers de la superficie de la planète. Les écosystèmes arides sont souvent victimes de surexploitation et d’utilisation inappropriée des terres. Parmi les facteurs contribuant à la désertification, figurent la pauvreté, l’instabilité , la déforestation, le surpâturage et les mauvaises pratiques d’irrigation. Selon les États-Unis, quelques 1,8 milliard de personnes connaîtront une pénurie d’eau d’ici 2025 et d’ici 2045, quelques 135 millions de personnes pourraient être déplacées du fait de la désertification.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action