FLASH INFO :

La Turquie et la Grande-Bretagne ont prévu de créer un moteur d’avion pour le futur avion de chasse TF-X

TURQUIE / DÉFENSE - Rolls-Royce et l’agence d’achat de défense de la Turquie ont signé une lettre d’intention pour finaliser les négociations d’ici le 31 juillet sur un programme de moteur qui alimentera le TF-X, prochain avion turc de chasse.


La sélection d’un moteur est actuellement considérée comme l’étape la plus critique du programme TF-X. « Le choix du moteur déterminera d’autres paramètres dans les prochaines étapes du programme », a noté un responsable de l’aéronautique turque.

La a été signée par le Sous-secrétaire aux industries de (ISM), İsmail Demir, et le ministre britannique des acquisitions de , Guto Bebb, en marge de la visite d’État du président Recep Tayyip Erdoğan en le 15 mai.

Selon le plan, le moteur de la TF-X serait développé et coproduit en Turquie.

« Nous chercherons à trouver un terrain d’entente sur des questions controversées telles que les licences d’, les restrictions, les transferts de technologie et le savoir-faire, la part du travail local, les droits de propriété intellectuelle et les coûts de développement », explique un responsable.

Les responsables turcs disent que l’idée est de s’appuyer sur la technologie étrangère pour construire, à plus long terme, un moteur local qui alimentera la TF-X.

En octobre 2016, Rolls-Royce a proposé un partenariat de production en commun avec la Turquie en vue d’alimenter les plates-formes turques planifiées et les ventes potentielles à des tiers.

La proposition de l’entreprise britannique impliquait une unité de production en Turquie pour fabriquer des moteurs pour le TF-X, ainsi que pour des hélicoptères, des chars et des .

Un an auparavant, en octobre 2015, un protocole d’accord avait été signé entre la Turquie et Rolls-Royce pour un savoir-faire technologique et une unité de production. Dans le cadre de ce plan, Rolls-Royce lancerait un centre de fabrication et de technologie de pointe en Turquie : la huitième unité de ce type dans le monde.

Plus tôt cette année, le gouvernement turc a réalisé un investissement initial de 4,817 milliards de turques (1,041 milliard de dollars) à la phase de conception du programme TF-X. Le plan d’investissement a été pris dans le cadre d’un programme d’incitation gouvernemental.

La Turquie veut construire la TF-X avec le savoir-faire de BAE Systems. En janvier 2017, la Grande-Bretagne et la Turquie ont signé un accord de plus de 100 millions de livres (133 millions de dollars américains) pour développer le chasseur turc.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action