FLASH INFO :

Turquie : Une grand-mère sauve son petit-fils des griffes du PKK

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Une grand-mère qui avait rejoint une manifestation contre le Parti démocratique des peuples (HDP) pro-PKK dans la province de Diyarbakır dans le sud-est du pays a retrouvé son petit-fils.


En ce 130e jour du , qui a eu lieu devant le bâtiment provincial du parti pour protester contre le – accusé d’avoir facilité l’ d’enfants à des fins de recrutement pour être utilisés dans des actes terroristes pour le PKK – les familles ont maintenu leur détermination.

La grand-mère, Halime Kadran, et la tante de l’enfant enlevé, G.A., se sont réunies vendredi avec İbrahim Hali Kadran, marquant la quatrième famille qui a récolté le fruit de leur indéfectible contre le HDP.

Le petit-fils, qui avait été enlevé il y a cinq ans, a été convaincu de se rendre par les forces de au poste frontière de Habur, dans la province de Şırnak, après des efforts continus de communication et de persuasion. Jeudi, quatre autres membres terroristes se sont rendus avec Kadran.

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, le nombre de terroristes se rendant suite aux efforts de persuasion des forces de sécurité est passé à 8 depuis le début de 2020.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré dans un communiqué du 26 novembre que la dissolution du PKK avait été accélérée en raison des opérations et stratégies antiterroristes menées avec succès en et à l’étranger.

Le communiqué indique qu’un nombre important de terroristes ont fui le PKK et se sont rendus aux forces de sécurité turques. Plus de 235 terroristes se sont rendus aux forces de sécurité turques en 2019 seulement.

Alors que l’engagement dans les organisations terroristes a diminué en général, le nombre de transfuges a augmenté, ce qui montre l’influence positive de la coopération entre les familles et les forces de sécurité. Les familles qui luttent contre le travaillent en coopération avec les forces de sécurité pour la sécurité et le bien-être de leurs enfants.

Sit-in des familles contre le HDP-PKK pour sauver leurs enfants

La protestation a commencé lorsque Hacire s’est présentée une nuit à la porte du bureau de Diyarbakır du HDP. Une semaine plus tard, le 3 septembre 2019, des familles inspirées par ont transformé sa position solo en une manifestation collective de sit-in. Le fils d’, Mehmet, est rentré chez lui le 24 août, donnant de l’espoir à d’autres familles.

Depuis le début de leur protestation, les mères ont reçu le soutien de tout le pays et presque tous les segments de la société ont exprimé leur solidarité avec leur cause. Le nombre de familles participantes a atteint 66 lorsque Gülbahar Teker a rejoint la manifestation mardi, en provenance de Muş pour son fils qui a été enlevé il y a six ans à l’âge de 26 ans.

Le parti HDP pro-PKK

Le HDP est accusé par le gouvernement d’avoir des liens avec le PKK et accusé par les mères protestataires d’avoir kidnappé ou manipulé leurs enfants pour rejoindre le groupe terroriste. Le HDP, longtemps confronté à la réaction du public et à des enquêtes judiciaires sur ses liens avec le PKK, est sous pression en raison de ce mouvement de protestation civil croissant.

Divers groupes de toute la Turquie ont soutenu les mères kurdes dans leur cause, avec de nombreuses visites pour montrer leur soutien.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action