FLASH INFO :

Turquie : familles de plus en plus petites et nombre de célibataires en hausse, selon les statistiques

De nouveaux chiffres de l’Institut turc des Statistiques (TurkStat) ont révélé que la taille moyenne des ménages est passée de 3,6 personnes en 2014 à 3,4 personnes l’an dernier (2018). Les chiffres ont été publiés en prévision de la Semaine nationale de la famille, qui aura lieu la semaine prochaine.


De nouveaux chiffres de l’Institut turc des (TurkStat) ont révélé que la taille moyenne des ménages est passée de 3,6 personnes en 2014 à 3,4 personnes l’an dernier (2018). Les chiffres, publiés hier en prévision de la Semaine nationale de la la semaine prochaine, s’ajoutent aux inquiétudes relatives à la diminution de la population des jeunes.

Les statistiques indiquent également que la tendance à avoir des familles plus nombreuses prévaut toujours dans les villes de l’est, par à celles de l’ouest de la . La province comptant le plus grand nombre de ménages est Şırnak, avec une moyenne de 6,4 personnes en 2018, suivie de Şanlıurfa (5,6 personnes), de Hakkari et de avec (5,5 personnes). Les provinces où la taille moyenne des ménages est la plus faible étant , Eskişehir et Balıkesir avec 2,7 personnes.

Alors que la Turquie s’efforce de promouvoir le mariage et de réduire le taux de divorce, les statistiques montrent que le nombre de familles (couples avec et sans enfants ou familles monoparentales) avait diminué, passant à 65,3% en 2018, contre 67,4% en 2014. Les personnes vivant seules sont passées à 16,1% au cours de la même période. La taille des familles élargies a également diminué, passant de 16,7% à 15,8%.

, dans l’est de la Turquie, est la province où la proportion de personnes seules est la plus élevée (25,6% en 2018). Cette province est suivie de Gümüşhane (25,5%) et de Giresun (24,5%), les plus faibles taux se trouvant à Diyarbakır avec une proportion de 9%, Van avec 9,3% et enfin Batman avec 9,4%.

La proportion de familles monoparentales est de 8,9% en 2018 (1,9% de pères et 7% de mères).

La taille des familles diminue, néanmoins 74,2% des personnes interrogées ont déclaré que leur famille les rendait « heureux ».

Les statistiques familiales ont également abordé le mode de vie des familles. Une section consacrée à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication montre que l’utilisation d’Internet a explosé de 2004 à 2018, passant de 7% à 83,8%, et que les foyers équipés de téléviseurs intelligents représentent désormais 32,1% de l’audience nationale.

Concernant le revenu et les conditions de vie, plus de 20% des individus se situent sous le seuil de pauvreté, lequel se base sur des critères couvrant les dépenses consacrées aux besoins essentiels tels que l’hébergement et la nourriture. Les dépenses de logement et de loyer occupent la plus grande part des dépenses des ménages (24,7%), tandis que les dépenses consacrées aux produits alimentaires et aux boissons non alcoolisées viennent en deuxième place (19,7%), suivies des dépenses de transport en troisième place (18,7%).

Que pensez-vous de cet article ?

31



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action