FLASH INFO :

La Turquie et les Etats-Unis conviennent d’une zone de sécurité en Syrie et établissent un Centre d’opérations conjointes

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Les discussions entre les responsables turcs et américains sur la création d’une zone de sécurité en Syrie se sont achevées mercredi, les deux parties ayant convenues de créer un Centre d’opérations communes prévoyant une gestion conjointe, a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué.


Les discussions entre les responsables turcs et américains sur la création d’une en Syrie se sont achevées mercredi, les deux parties ayant convenues de créer un Centre d’opérations communes prévoyant une gestion conjointe, a annoncé le ministère de la dans un communiqué.

Le ministère a déclaré que le Centre d’opérations assurerait la coordination avec l’administration américaine et serait basé en .

Dans le même temps, des responsables des deux pays ont convenu de prendre « toutes les mesures nécessaires » pour assurer le retour des Syriens déplacés, indique le communiqué.

L’ambassade des États-Unis en Turquie a également publié une déclaration dans laquelle elle indiquait qu’elle avait accepté la mise en œuvre rapide des mesures initiales visant à répondre aux préoccupations de la Turquie en matière de sécurité et que la zone de sécurité deviendrait un corridor de paix.

Plus tôt mercredi, le ministre de la Défense, Hulusi Akar, avait déclaré que les discussions avec la délégation américaine avaient été positives et constructives.

« La Turquie a achevé ses plans pour les zones de sécurité, y compris le déploiement d’unités militaires », a déclaré Akar, ajoutant qu’ils avaient déclaré aux responsables américains que la Turquie préférait agir de concert avec eux.

« Nous avons constaté que nos homologues se rapprochent des vues de la Turquie lors des négociations », a déclaré Akar.

Des responsables militaires turcs et américains ont tenu une réunion dans la capitale turque pour discuter de la création d’une zone de sécurité dans le nord de la Syrie.

La Turquie prévoit la création d’une zone de sécurité de 32 kilomètres dans le nord de la Syrie, soulignant qu’elle souhaitait que le groupe terroriste des Unités de protection du peuple () soit éliminé dans la région.

Le groupe des YPG est une émanation syrienne du groupe terroriste , responsable de la mort de près de 40.000 personnes en Turquie, dont de nombreuses femmes, enfants et nourrissons, depuis plus de 30 .

et Washington n’ont pas encore conclu un accord sur la zone de sécurité. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Turquie, Hami Aksoy, a déclaré vendredi à que sa patience était « limitée ».

Si les efforts pour trouver un terrain d’entente avec les États-Unis s’avèrent infructueux, Ankara devrait créer seule une zone de sécurité en Syrie, a annoncé vendredi le ministère turc des Affaires étrangères.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action