FLASH INFO :

La Turquie et les Etats-Unis conviennent d’adopter une feuille de route sur la Syrie

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - La Turquie et les Etats-Unis ont convenu d’approuver une feuille de route sur la Syrie « pour éviter une confrontation potentielle » entre les deux alliés, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu après une rencontre avec le nouveau secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo à Bruxelles à l’occasion d’un sommet de l’OTAN.


« Lors de notre réunion, nous avons confirmé l’approbation d’une feuille de route sur laquelle notre groupe de travail conjoint a conclu un accord initial », a déclaré Çavuşoğlu à la presse après sa rencontre avec Pompeo.

« Nous allons mettre en œuvre le modèle de Manbij dans d’autres parties de la Syrie, en particulier à l’est de l’Euphrate. Nous allons donc faire un pas avec les États-Unis sur une question qui provoque des tensions dans nos relations bilatérales. Si la feuille de route est mise en œuvre, les YPG [Unités de protection du peuple] seront retirées de Manbij. Sinon, nous devrons intervenir contre les terroristes comme nous l’avons fait à Afrin », a-t-il dit.

La réunion entre les deux a eu lieu moins de 24 heures après que la nomination de Pompeo comme secrétaire d’État a été confirmée au Congrès. Pompeo a visité Ankara en février 2017 en sa qualité de directeur de la CIA.

Çavuşoğlu a ajouté que Pompeo a renouvelé une invitation à lui rendre visite à Washington afin de discuter et d’approuver la feuille de route de la Syrie. Le groupe de travail Turquie- mis en place en janvier 2018 a travaillé sur un plan visant à renforcer la coordination entre les deux alliés, en particulier sur le problème de Manbij. À l’heure actuelle, les sont stationnées aux côtés des militants des YPG dans la campagne contre Daech, provoquant la colère d’Ankara.

« Si cette feuille de route est mise en œuvre … les YPG seront retirés de Manbij et un processus transparent sera mené pour la sécurité et la gouvernance de la ville », a déclaré Çavuşoğlu.

Il a ajouté qu’il avait trouvé Pompeo « très déterminé » pour la résolution des problèmes liés à la Syrie. « Il m’a demandé de me rendre visite à Washington le plus tôt possible afin que nous puissions résoudre ce problème rapidement », a-t-il dit.

Question d’éventuelles « sanctions » contre la Turquie

Interrogé sur la récente campagne du Congrès américain visant à sanctionner la Turquie pour l’arrestation du pasteur sur des accusations de « », Çavuşoğlu a déclaré qu’il s’agissait d’une « question juridique et non politique ».

Trois membres du Congrès américain ont proposé de bloquer la livraison des avions de combat interarmées F-35 en Turquie en raison de l’arrestation de .

« C’est une question de justice. Les sanctions ou les menaces ne devraient pas figurer à notre ordre du jour », a déclaré Çavuşoğlu. « Je lui ai ouvertement dit [Pompeo] que les sanctions ne devraient pas être à l’ordre du jour. Cela déclencherait des contre-mesures de notre part qui ne seraient pas dans notre intérêt  », a-t-il ajouté.

Le ministre a déclaré que l’achat par la Turquie de systèmes de missiles anti-balistiques est intervenu lors de négociations avec Pompeo. Comme il vient d’être nommé secrétaire d’Etat américain, j’ai résumé le processus pour lui. Je lui ai dit : « Nous étions sur le point de vous acheter ce système [mais on nous a refusé], parce que c’est un besoin de sécurité. Que feriez-vous dans ce cas?  », a déclaré Çavuşoğlu.

La Turquie était en pourparlers avec le consortium franco-italien Eurosam et serait ravi de discuter des futures acquisitions du système de missiles anti-balistiques des Etats-Unis, a-t-il ajouté.

« La vente des S-400 est terminée. Nous ne pouvons parler que de ce que nous pouvons faire [avec les États-Unis] dans le processus suivant », a déclaré Çavuşoğlu.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action