FLASH INFO :

Turquie : Erdogan entame une tournée pour renforcer les liens économiques de son pays avec les Balkans

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le renforcement des relations bilatérales et la relance de la coopération économique figurent en tête de l’ordre du jour de la tournée tripartite du président turc dans les Balkans, une région qui a récemment été en proie à de multiples impasses politiques.


Accompagné d’une importante délégation, le président Recep Tayyip Erdoğan est arrivé mardi à Sarajevo, la capitale de la Bosnie-Herzégovine, avant de tenir des réunions individuelles et inter-délégations avec le Conseil présidentiel de Bosnie-Herzégovine, composé de trois membres.

Le conseil comprend le membre bosniaque Sefik Dzaferovic, le membre croate Zeljko Komsic et le membre serbe Milorad Dodik.

S’adressant à une conférence de presse conjointe à l’issue des pourparlers, Erdoğan a qualifié les relations avec la Bosnie-Herzégovine d’« exceptionnelles », soulignant son soutien à l’intégrité territoriale et à la stabilité du pays.

Pour sa part, Dzaferovic a déclaré que la Turquie et la Bosnie-Herzégovine entretiennent des relations amicales et que leurs liens historiques et culturels sont solides, ajoutant qu’ils souhaitaient renforcer davantage leurs relations.

Il a également déclaré que des plans étaient en place pour étendre le commerce bilatéral à 1 milliard de dollars (18,23 milliards de TL) dans une période proche.

Dzaferovic a également exprimé la volonté de la Bosnie-Herzégovine de commencer à voyager sans passeport avec la Turquie, une pratique qui, selon Erdoğan, entrerait bientôt en vigueur.

Avant de se rendre à Sarajevo, Erdoğan a déclaré que la Turquie poursuit une politique qui soutient la stabilité et le développement des Balkans et son processus d’intégration dans les structures euro-atlantiques.

« Nous nous efforcerons de trouver une solution à la crise politique en Bosnie-Herzégovine lors de notre visite », a-t-il déclaré.

Les Balkans : une priorité pour la Turquie

Les Balkans sont une priorité pour la Turquie, non seulement pour des raisons politiques, économiques et géographiques, mais aussi en raison de ses liens historiques, culturels et humains avec la région.

Erdoğan devrait rencontrer des membres de la Chambre des représentants et de la Chambre des peuples de l’Assemblée parlementaire, les plus hautes instances législatives du pays, et assister à un forum d’affaires plus tard mardi.

Il visitera également la tombe d’Alija Izetbegovic, le premier président bosniaque du pays, décédé en 2003.

Ces dernières années, la région des Balkans est devenue un marché attractif pour les investisseurs turcs grâce à sa main-d’œuvre qualifiée, son environnement d’investissement favorable aux entreprises et ses incitations fiscales et financières.

La région – qui entretient des liens historiques et culturels profonds avec la Turquie – est souvent décrite comme la porte d’entrée de la Turquie vers l’UE grâce à sa situation géographique.

Après la Bosnie-Herzégovine, le dirigeant turc se rendra respectivement en Serbie et en Croatie.

Les trois nations visent à améliorer leurs relations économiques avec la Turquie, selon leurs responsables.

Zdravko Marinkovic, chef de la Chambre du commerce extérieur de Bosnie-Herzégovine, a déclaré que la tournée balkanique d’Erdoğan était importante pour la région.

« La Turquie a investi 265 millions de dollars en Bosnie-Herzégovine l’année dernière. La Turquie est l’une des puissances d’investissement les plus importantes de Bosnie-Herzégovine. Le volume des échanges est passé à environ 600 millions de dollars l’année dernière », a déclaré Marinkovic à l’Agence Anadolu (AA).

Marija Sepi, directrice du Centre pour l’Europe de la Chambre de commerce de Serbie, a déclaré que les relations économiques avec la Turquie étaient au plus haut niveau.

« Les relations économiques entre la Turquie et la Serbie ont fait de grands progrès ces dernières années. Le volume du commerce extérieur a atteint 1,73 milliard de dollars en 2021 », a déclaré Sepi.

De plus, les importations en provenance de la Turquie ont augmenté de 43 %, a-t-elle ajouté.

« Nous avons parcouru un long chemin en termes de volume de commerce extérieur et d’investissement, mais nous sommes en deçà du potentiel réel. Grâce à de bonnes relations politiques, les relations économiques des deux pays sont à leur plus haut niveau », a déclaré Sepi.

Sepi a ajouté qu’il y a 699 entreprises turques enregistrées en Serbie et que ces entreprises emploient environ 10 000 personnes.

Silva Stipic, directrice du Centre international pour l’emploi de la Chambre d’économie de Croatie, a déclaré que le volume des échanges bilatéraux avait atteint 845 millions de dollars en 2021.

« Nous avons atteint 501 millions de dollars au cours des cinq premiers mois de cette année. Je peux dire que nous nous rapprochons de la cible », a déclaré Stipic.

Erdoğan devrait également participer à des forums d’affaires à Belgrade et à Zagreb, organisés par le Conseil des relations économiques extérieures de Turquie (DEIK).

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX