FLASH INFO :

La Turquie envoie une délégation en Nouvelle-Zélande après l’attentat terroriste de Christchurch

ISLAMOPHOBIE - La Turquie envoie une délégation de haut niveau en Nouvelle-Zélande à la suite des attaques terroristes contre deux mosquées, qui ont fait au moins 49 morts, a déclaré le président turc.


Lors d’un entretien téléphonique avec Dame Patsy Reddy, gouverneur général de , a déclaré le 15 mars : « J’envoie notre vice-président, ministre des Affaires étrangères et une délégation en Nouvelle-Zélande ».

« Le manifeste publié par le terroriste montre clairement qu’il ne s’agit pas d’un acte individuel », a ajouté Erdoğan, soulignant l’importance de révéler les groupes à l’origine des attaques et d’offrir l’aide de la Turquie.

Lors de leur voyage en Nouvelle-Zélande, le vice-président Fuat Oktay et le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt , transmettront les condoléances de la Turquie à la suite de ces attaques, a annoncé par la suite le ministère des Affaires étrangères.

La délégation soulignera la détermination de la Turquie dans la lutte contre l’islamophobie et la xénophobie et sa solidarité avec la Nouvelle-Zélande face à ces attaques terroristes « odieuses », a indiqué un communiqué du ministère.

Le 16 mars, le vice-président turc a exhorté la communauté internationale à lutter contre l’islamophobie, la xénophobie, le radicalisme et le racisme.

S’exprimant dans un aéroport d’Istanbul avant de partir pour la Nouvelle-Zélande, Fuat Oktay a déclaré : « Cet acte terroriste nous a malheureusement montré une fois de plus qu’il n’y avait aucune limite à l’hostilité envers l’islam. »

« Nous invitons le monde entier à réagir contre l’islamophobie, la xénophobie, le radicalisme et le racisme », a déclaré Oktay.

« Prendre des mesures efficaces contre les problèmes liés à l’islamophobie est devenu une nécessité cruciale dans le monde d’aujourd’hui », a-t-il ajouté.

La Turquie, en tant que pays « victime du terrorisme et s’opposant à toutes les formes de terrorisme », soutiendra la Nouvelle-Zélande dans sa lutte contre le terrorisme, a déclaré le vice-président.

Entre-temps, cinq grands partis du Parlement turc ont publié une déclaration commune condamnant les attaques de vendredi contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, qui ont fait au moins 49 morts.

Les attaques meurtrières étaient « le résultat d’un racisme fondé sur un discours de haine islamophobe et xénophobe », indique la déclaration signée par les présidents des groupes de députés des partis.

Le monde occidental devrait « éviter d’encourager les actions des tendances islamophobes », ajoute le texte.

« Les gouvernements et les médias occidentaux doivent se tenir totalement et catégoriquement à l’abri des discours qui provoquent des sentiments et des actions islamophobes », a mis en garde la déclaration.

La déclaration a été publiée par le parti au pouvoir de la Justice et du Développement (AKP), le principal parti d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP), le Parti d’action ationaliste (MHP) et le Bon Parti (İYİ) et le Parti démocratique des peuples (HDP).

Le ministre turc de la Défense a également dénoncé l’ terroriste en Nouvelle-Zélande.

« Au nom des membres du ministère turc de la Défense et des forces armées turques, je condamne fermement ce terrorisme raciste, pervers et vicieux », a déclaré Hulusi Akar dans un communiqué.

« Ce massacre a une nouvelle fois exposé le terrorisme fasciste islamophobe aux yeux du monde entier », a déclaré Akar, ajoutant : « Cet événement montre clairement à quel point l’islamophobie et l’hostilité musulmane ont atteint le monde ».

Le ministre de l’Intérieur, Süleyman Soylu, a également critiqué les attaques et a ajouté : « La responsabilité de cet incident appartient à la civilisation occidentale, qui change de comportement en fonction de la nationalité et de la religion des personnes tuées. »

Les clubs de football et les supporters turcs ont rendu hommage aux victimes des attaques des mosquées en Nouvelle-Zélande.

Avant le match opposant Fenerbahçe et Sivasspor dans le district de Kadıköy à Istanbul, les footballeurs ont observé une minute de silence pour toutes les victimes.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action