FLASH INFO :

La Turquie déploiera 1 000 policiers à la frontière grecque pour empêcher toute violence envers les réfugiés

TURQUIE / GRÈCE - La Turquie déploiera 1000 policiers pour empêcher la Grèce de repousser les migrants vers la Turquie, a déclaré jeudi le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu.


Le ministre turc de l’Intérieur, Suleyman Soylu, a indiqué que la avait déployé 1000 policiers des forces spéciales entièrement équipés le long de la frontière terrestre turco-grecque.

En déplacement jeudi à , province du nord-ouest de la Turquie, à la frontière avec la et la , le ministre Soylu a déclaré : « Nous amenons une équipe de police spéciale entièrement équipée de 1 000 personnes tout au long du fleuve Mériç (Maritsa) pour empêcher les refoulements de force des réfugiés voulant entrer en  ».

« Ils ont pour mission d’empêcher toute violence et comportement hostile envers les réfugiés voulant passer en Europe », a-t-il expliqué.

M. Soylu a déclaré aux journalistes que l’agence de protection des frontières de l’Union européenne, Frontex et la Grèce, avaient repoussé 4 900 migrants vers la Turquie depuis le 1er mars.

Environ 164 migrants ont été blessés au cours de cette période, selon Soylu.

Soylu a également déclaré que les autorités tentaient d’empêcher les migrants de traverser la mer pour éviter une crise .

Près de 140 000 migrants ont quitté la Turquie pour l’Europe par-delà les frontières à Edirne depuis vendredi, a ajouté Soylu.

La semaine dernière, les autorités turques ont annoncé qu’elles n’empêcheraient plus le flux de migrants qui souhaitaient rejoindre l’Europe.

La décision a été prise après la mort de 34 soldats turcs par les forces du régime de Bachar al-Assad à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie. Les soldats turcs ont été déployés dans la région pour protéger les civils locaux dans le cadre d’un accord de 2018 avec la Russie en vertu duquel les actes d’agression sont interdits.

La réponse de la Grèce aux migrants en situation irrégulière et aux demandeurs d’asile a été sévère, de nombreuses personnes ayant subi des coups et des lacrymogènes. Au moins deux migrants ont été tués par les forces de sécurité grecques. Dimanche, le gouvernement grec a demandé l’aide de l’UE pour sécuriser ses frontières et a annoncé qu’il avait cessé d’accepter les demandes d’asile pendant un mois en raison de la pression migratoire accrue.

En tant que pays qui partage des frontières maritimes et terrestres avec la Bulgarie et la Grèce, la Turquie a été un point de transit clé pour les migrants en situation irrégulière visant à entrer en Europe pour commencer une nouvelle vie. Fuyant la pauvreté ou les conflits en cours, des milliers de personnes arrivent chaque année en Turquie pour tenter leur chance de pénétrer illégalement en Europe.

Les migrants en situation irrégulière empruntent les routes de la mer Égée, de la et de la mer Noire pour accéder aux pays européens. La mer Égée est la plus populaire car elle est parsemée d’îles grecques à proximité des côtes turques. Avant leur vers les côtes égéennes de la Turquie, les migrants entrent généralement en Turquie par les frontières sud ou est du pays.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action