FLASH INFO :

Coronavirus : La Turquie dément avoir envoyé des fournitures médicales « défectueuses » au Royaume-Uni

DOSSIER / CORONAVIRUS - Le gouvernement britannique a affirmé que les équipements de protection envoyés par la Turquie pouvaient être utilisées par les professionnels de santé.


Un haut responsable turc a démenti jeudi que le Royaume-Uni rendrait 400 000 unités d’équipement de protection individuelle () envoyées par la pour aider le Royaume-Uni à combattre le .

« Il n’y a aucun problème avec les fournitures médicales envoyées par la Turquie. Tous respectent les normes internationales », a déclaré le vice-ministre turc des Affaires étrangères Yavuz Selim Kıran à la chaîne YouTube Biz10 TV.

« Aucune information ou donnée ne nous est officiellement transmise », a-t-il déclaré. « Nous pensons que les autorités britanniques régleront cela dès que possible. »

Le ministère turc de la a également démenti ces allégations

Le ministère a déclaré que le 7 avril, la Turquie avait fait don de 100 000 vêtements de protection, 100 000 chirurgicaux et 50 000 N95 au Royaume-Uni.

« Toutes les fournitures médicales qui ont été fournies au Royaume-Uni depuis la Turquie ont des certificats CE et ISO. Et ces documents ont déjà été soumis aux autorités britanniques », a indiqué le ministère.

La société turque, Selegna Textile, qui a vendu le EPI au National Health Service (NHS) britannique, a également démenti ces informations.

Mehmet Düzen de la société basée à a déclaré qu’il avait contacté le NHS mercredi et n’avait reçu aucune plainte.

Déclaration du Royaume-Uni sur les allégations des médias

« Nous avons reçu une partie d’une commande d’environ 400 000 EPI d’un fournisseur privé en Turquie. Alors qu’un petit nombre de ces fournitures ont échoué aux tests de contrôle de qualité au Royaume-Uni, d’autres ont été détectés conformes pour une utilisation dans le NHS », a déclaré un porte-parole de Downing Street dans un communiqué.

« La majorité des articles commandés auprès du fournisseur privé attendent d’être testés au Royaume-Uni et dans les entrepôts turcs », indique le communiqué.

La déclaration est intervenue après que certains articles des médias ont suggéré que des centaines de milliers d’équipements de protection individuelle (EPI), qui étaient nécessaires dans la lutte contre le coronavirus dans les hôpitaux du Royaume-Uni et fournis par une entreprise turque la semaine dernière, avaient échoué aux tests de et qu’ils étaient « défectueux ».

Ces allégations ont été reprises par presque l’ensemble des médias un jour après que le Royaume-Uni a atteint le pire bilan de décès en et le deuxième pire au monde.

Le communiqué souligne que « les autorités turques sont également intervenues pour fournir 68 000 combinaisons lorsqu’il est devenu clair qu’une commande émanant d’une entreprise privée avait été retardée ».

« Tous ont passé les contrôles nécessaires et seront désormais distribués en première ligne.»

Il y a deux semaines, le gouvernement britannique avait annoncé que 400 000 combinaisons seraient livrées depuis la Turquie, mais la livraison avait été retardée de plusieurs jours pour des raisons provenant du fournisseur privé. La livraison n’est devenue possible que lorsque le gouvernement turc est intervenu pour éliminer les problèmes contractuels.

« Le gouvernement turc nous a été extrêmement utile tout au long de ce processus », indique le communiqué.

« Ils ont accéléré les autorisations d’exportation et nous ont aidés à nous procurer les combinaisons de protection individuelle. Ceci s’ajoute à un premier don d’EPI du gouvernement turc. »

Le bilan des morts au Royaume-Uni a atteint les 30 615 jeudi et selon certaines prévisions alarmistes, le nombre de morts pourrait atteindre les 37 000.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action