FLASH INFO :

La Turquie demande à la France de lui restituer un panneau de céramique ottomane, volé du mausolée du sultan Selim II

TURQUIE / HISTOIRE - Le ministère turc de la Culture et du Tourisme a demandé à la France de restituer un panneau de céramique ottoman, volé du mausolée du sultan Selim II dans le complexe de la Sainte-Sophie lors d’une soi-disant restauration dans les années 1890.


Une soixantaine de carreaux de céramique d’İznik ont ​​été volés par Albert Dorigny en 1895 et remplacés par des carreaux d’imitation sous prétexte de restauration du mausolée du sultan dans le complexe de la Sainte-Sophie. Les carreaux volés ont ensuite été exposés au Louvre à en devenant l’un des fleurons du département des arts de l’islam du musée.

Dorigny, qui était le dentiste du sultan Abdülhamit II, apporta les carreaux en sous prétexte de nettoyage, mais les carreaux qui revinrent étaient des faux.

Les fausses céramiques, qui ont été ajoutées sur le côté gauche de la porte d’entrée, peuvent être facilement identifiées par un sceau indiquant qu’elles ont été fabriquées à Sèvres, en France, a déclaré le directeur du musée de la , Hayrullah Cengiz, à l’agence Anadolu.

« Quand vous regardez les deux panneaux [l’un à côté de l’autre], vous verrez la différence entre les deux », a déclaré Cengiz.

Le panneau de céramique d’imitation a été identifié lors de la restauration du mausolée au début des années 2000. Bien qu’au début l’imitation était difficile à distinguer de l’original, le temps a révélé le vol.

« La couleur des fausses [céramiques] est fanée, et de l’autre côté, le vrai panneau de céramique tient debout comme il y a 400 , comme s’il a été créé hier », a déclaré Cengiz.

« C’est en fait le meilleur exemple de carreaux d’Iznik du 16ème siècle », a-t-il ajouté, se référant aux originaux fabriqués dans la province d’Iznik, dans l’Ouest de la Turquie, connue pour sa production exquise de céramique décorée.

« Ces carreaux de céramique étaient exposés dans la section des arts de l’Islam du musée du Louvre, le musée le plus célèbre de France, mais maintenant ils ont été enlevés », a déclaré Cengiz, notant que les autorités turques ont rencontré le ministère français de la , mais n’ont pas encore reçu une réponse positive.

La Turquie a critiqué le Louvre de commettre « un vol d’art » en présentant les carreaux.

Le mausolée de Sultan Selim II a été construit par le grand architecte Sinan, ayant achevé la structure trois ans après la mort du sultan en 1577. Le mausolée octogonal est recouvert de et des carreaux de céramique, bleu, rouge, vert et violet ornent les côtés de la porte d’entrée.

Le mausolée, qui contient 42 sarcophages du sultan et des membres de sa , a été fermée en 1925 pour restauration.

La Sainte Sophie, où se trouve le mausolée, est l’un des sites historiques les plus emblématiques d’Istanbul, attirant près de 3,3 millions de visiteurs chaque année. Construite comme une basilique chrétienne orthodoxe sous le règne de l’empereur byzantin Justinien Ier en 537, la célèbre structure en forme de dôme, appelée Ayasofya en , fut convertie en suite à la conquête de la ville par le sultan Mehmet II I le Conquérant en 1453. Mustafa Kemal Atatürk, le premier président et le fondateur de la République de Turquie, a transformé le bâtiment en musée en 1935.

Que pensez-vous de cet article ?

5



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action