FLASH INFO :

Turquie : découverte des tours d’observation romaines vieilles de 2000 ans à Konya

TURQUIE / HISTOIRE - Les archéologues du parc national Bozdağ de Konya ont découvert une centaine de tours d’observation et de postes frontaliers de l’époque romaine. Ils espèrent maintenant que la région deviendra une attraction archéologique.


Les archéologues ont découvert une centaine de tours d’observation datant de l’époque romaine dans le parc national de Bozdağ, au centre de la , à .

Construites il y a plus de 2000 ans, les tours de Karatay à Konya étaient également utilisées par les Byzantins. Les experts ont déclaré que la zone environnante était probablement utilisée comme garnison militaire à l’époque romaine et plus tard comme centre épiscopal. Plus bas sur la ligne, c’était un important centre commercial dans l’Empire .

Les ruines ont été déterrées par une équipe de huit personnes, dirigée par İlker Işık du Département de la conservation et de la du patrimoine culturel de l’ de Selçuk.

Işık a déclaré à l’agence Anadolu (AA) que le parc national de Bozdağ est une région historiquement et culturellement importante qui a été utilisée depuis l’Antiquité.

Il a noté l’importance des villes anciennes situées dans la région et a déclaré : « Cette zone a été utilisée comme garnison militaire par les Romains et comme centre épiscopal par les premiers . Il y a beaucoup de bases militaires et de tours dans certains endroits stratégiques de la région. L’objectif était d’assurer la sécurité, de protéger les routes commerciales, de stationner les forces armées et de se prémunir contre les ennemis, une région qui n’a jamais été fouillée auparavant pour des sites archéologiques ».

Des pièces d’argent, dont certaines remontent au règne de Mehmed II, connu sous le nom de Mehmed le Conquérant, et d’autres appartenant aux et à l’État libre de Saxe, ont été découvertes dans le parc national.

« L’équipe a jusqu’ici fouillé une zone de 3 500 hectares. Nous avons découvert 100 tours construites sur la route, probablement construites comme des tours d’observation à créneaux simples ou doubles, avec de la place pour un ou deux gardiens, nous en avons déjà photographié 42. Nous allons bientôt travailler sur les autres tours ».

Işık a ajouté qu’une fois que les tours ont perdu leurs fonctions, elles ont été utilisées comme des silos à grain à la fin de l’époque romaine et byzantine. Il a dit que les céramiques découvertes dans les structures remontent aux périodes byzantines ou seldjoukides. « Il y a des routes importantes et des auberges seldjoukides autour de la région, qui étaient très fonctionnelles en tant que zone de transition importante, même à l’époque islamique.Les tours et les châteaux de l’époque romaine rendaient cette région stratégiquement importante »,a-t-il expliqué.

« Nous espérons que cela deviendra un archaeoparc », a-t-il souligné.

Işık a qualifié la région de point de transition important pour les anciens marchands et voyageurs. « L’ancien historien Strabon dit que l’ancienne ville de Savatra, dans le village de Yağlıbayat, est située sur la route de chameaux, et que les puits d’eau les plus profonds du monde étaient là, nous avons découvert des pièces d’argent datant de Mehmed II le Conquérant. Nous avons aussi découvert dans le parc national des pièces appartenant aux Hollandais et à l’État libre de Saxe, ce qui montre l’importance de la région jusqu’au XVIe siècle. »

 

Que pensez-vous de cet article ?


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action