FLASH INFO :

La Turquie continue de cibler les terroristes du PKK dans le cadre de l’opération « Griffes »

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - L’armée turque a repris ses opérations et lancé des frappes aériennes sur les terroristes du PKK dans le sud-est de la Turquie et le nord de l’Irak.


L’ a repris ses opérations et lancé des frappes aériennes sur les terroristes du dans le sud-est de la et le nord de l’.

Selon un communiqué publié samedi par le ministère de la nationale, le nombre de terroristes neutralisés lors de l’opération « Griffes » lancée dans la région de Hakurk, dans le nord de l’Irak, serait de 43.

Les autorités utilisent souvent le mot « neutralisé » dans les déclarations pour sous-entendre que les terroristes en question se sont rendus ou ont été tués ou capturés.

Un total de 74 abris et 53 mines ou explosifs utilisés par les terroristes du PKK ont également été détruits lors de l’opération lancée le 27 mai contre des brigades de commandos à commandes aériennes, selon le ministère.

Un communiqué séparé indique que des avions de combat turcs ont atteint des cibles du PKK dans les régions d’Avasin, Zap et Hakurk, dans le nord de l’Irak, détruisant des abris et des dépôts de munitions.

Dans le même temps, deux terroristes du PKK ont été neutralisés dans le cadre d’une opération de contre- à base aérienne dans le district de Lice, dans le sud-est de la province de Diyarbakır, a annoncé samedi le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Osman , appelé Civan par le groupe terroriste et figurant dans la liste des personnes les plus recherchées par le ministère (avec une prime de 300.000 lires turques (soit 51.000 dollars) sur sa tête), faisait partie des terroristes appréhendés au cours de l’opération.

Un autre terroriste du PKK, identifié comme étant Ö.K. qui s’appelait « Çektar Amed », a également été capturé à Lice et arrêté.

Le ministre de l’Intérieur, Süleyman Soylu, a également déclaré samedi qu’un groupe de cinq terroristes, poursuivis depuis longtemps par les forces de sécurité, avaient été bloqués par des forces spéciales de la gendarmerie à l’intérieur d’une caverne dans la province de (est) et que l’opération se poursuivait.

Au cours de ses plus de 30 ans de campagne terroriste contre la Turquie, le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’ – a causé la mort de quelques 40.000 personnes, dont des femmes et des enfants. Les Unités de protection du peuple (YPG) constituent sa branche syrienne.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action