FLASH INFO :

Turquie : La construction de la première ligne du gazoduc TurkStream terminée

TURQUIE / ÉNERGIES - La construction en mer en eau profonde de la première ligne du gazoduc TurkStream est maintenant terminée, le plus grand navire de pose de pipelines au monde, le Pioneering Spirit, ayant atteint la côte turque au large de Kıyıköy dans le nord-ouest de la Turquie lundi. Turkish Stream ou TurkStream est un projet de gazoduc allant de la Russie à la Turquie à travers la mer Noire. Il va permettre de contourner l’Ukraine pour livrer du gaz aux Turcs dans un premier temps, puis ensuite, comme l’espère Moscou, à l’Europe. Le gazoduc devait faire transiter 31,5 milliards de mètres cubes de gaz vers l’Europe.


Au troisième trimestre de 2018, le Pioneering Spirit retournera en mer Noire pour compléter la deuxième ligne de .

Le capitaine de Pioneering Spirit, Loek Fernengel, a déclaré aux journalistes à bord du navire qu’Allseas, la société propriétaire du Pioneering Spirit, possède le bateau de pose de pipelines le plus avancé au monde dans le Pioneering Spirit, non seulement conçu pour la pose de pipeline mais aussi pour l’installation et le démantèlement des plates-formes pétrolières et gazières.

Le navire peut accueillir 571 personnes avec une puissance installée de 95 000 kilowatts.

« C’est un navire unique avec la taille de 6 Boeing 747, et il est capable de soulever 2,5 Tours Eiffel à la fois », a déclaré Fernengel.

« La construction du navire a commencé en 2012, donc nous pouvons dire que c’est un navire récemment construit », a-t-il ajouté.

Le navire est parmi une flotte d’autres navires énormes d’Allseas comprenant le Solitaire, l’Audacia et le Lorelay.

Un navire similaire à un hôtel 5 étoiles

Un groupe de journalistes a eu une expérience de première main de la vie à bord du Pioneering Spirit, où ils ont pu rencontrer l’équipe en personne.

Le navire de 13 étages et 288 cabines peut accueillir plus de 500 employés à tout moment.

L’équipage de plus de 40 pays a des zones récréatives avec des Playstations, des écrans de télévision et des équipements pour diverses activités telles que le ping-pong et le baby-foot.

« Nous avons 130 membres d’équipage technique, y compris des ingénieurs mécaniciens et des électriciens, 40-45 employés pour la , 300 employés sur la ligne de production et 50 marins », a expliqué Fernengel.

L’équipage de restauration sert entre 1 500 et 2 000 repas par jour à bord, tandis que 250 kilos de riz et 11 000 œufs sont consommés par semaine.

Le capitaine a partagé que la majorité des fruits et légumes, du lait et des conserves sont achetés en .

« C’est comme un hôtel 5 étoiles, il peut accueillir jusqu’à 571 personnes, il y a une buanderie et un service de nettoyage pour le personnel. Le navire a une capacité de 21 millions de litres de diesel mais notre consommation journalière est de 100.000 litres. Avec la vitesse maximale, elle est de 400 000 litres par jour », a-t-il dit.

Pas de retards malgré d’énormes vagues

Le projet de construction de TurkStream a jusqu’ici été très réussi, a déclaré Fernengel.

« Même en cas de vagues massives, le bateau reste stable et nous continuons à travailler. Il y a eu un gros orage il y a environ un mois, les vagues ont atteint 7-8 mètres de haut et le navire a subi quelques dégâts mais cela n’a pas arrêté notre production. Toutes les huit minutes, nous posons un tuyau dans la mer ».

« Nous avons trouvé des épaves d’avions et des sites archéologiques sur les fonds marins pendant la pose de pipelines, nous avons changé notre itinéraire à chaque fois mais il n’y a pas eu de retard néanmoins », a-t-il expliqué.

Comme exemple de la vitesse de travail, Fernengel a expliqué que le record de vitesse atteint en février de cette année était de 5,7 kilomètres de pose de tuyaux tous les jours.

L’équipage a soudé plus de 74 000 tuyaux avec une marge d’erreur de seulement 0,63%, a-t-il ajouté.

Le commandant de bord a confirmé que lorsque l’installation de la première ligne du TurkStream sera terminée, l’équipage prendra une pause de 10 jours et retournera à Rotterdam aux .

« Après cette installation [en Turquie], le Pioneering Spirit retournera à Rotterdam, pour préparer son prochain projet de levage lourd – l’installation d’une plate-forme de de 22 000 tonnes pour le développement de Johan Sverdrup sur le plateau continental norvégien », a-t-il dit.

Il a ajouté que dans le troisième trimestre de 2018, Pioneering Spirit retournera à la mer Noire pour compléter la deuxième ligne pour le TurkStream.

Premier en 2019

Le porte-parole de TurkStream, Sander van Rootselaar, a également informé le groupe de journalistes en visite que 224 kilomètres de la deuxième ligne avaient été achevés à ce jour.

« Pour la partie offshore, nous avons tous les permis nécessaires, les lignes onshore sont au-delà de nos attributions, elles seront sous la responsabilité de BOTAS et de Gazprom en Turquie qui sont en pourparlers pour une joint-venture concernant le deuxième pipeline onshore », ajoutant que le premier gaz du projet sera pompé en décembre 2019.

« Le projet est un avantage évident pour la Turquie car il s’agit d’une ligne directe vers le pays. Les négociations pour le prix du gaz sont en cours. Nous devons attendre de voir comment elles se développent », a-t-il déclaré.

Le groupe suisse Allseas a réalisé près de 300 projets dans le monde, installant plus de 21 500 km de tuyaux sous-marins dans des profondeurs d’eau allant de 5 à 2730 mètres.

The Pioneering Spirit a commencé ses opérations offshore en août 2016 avec le retrait d’une plate-forme de production mobile des eaux norvégiennes.

 

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action