FLASH INFO :

Turquie : Le Conseil d’État rendra sa décision sur le statut de Sainte-Sophie dans deux semaines

TURQUIE / RELIGION - Le Conseil d’État, le plus haut tribunal administratif de Turquie, a achevé une audience sur la question de savoir si Sainte-Sophie (Ayasofya) devrait rester un musée ou être transformée en mosquée le 2 juillet.


Le site du patrimoine mondial de l’UNESCO sera rouvert au culte ou continuera à être utilisé comme musée, selon la décision du tribunal qui rendra un verdict écrit dans les 15 jours.

Le tribunal a entendu les arguments des avocats d’un groupe voué à la reconversion de Sainte-Sophie en mosquée. Le groupe réclame l’annulation de la décision de 1934 du Conseil des ministres qui a transformé la structure historique en musée.

La structure du VIe siècle était la principale cathédrale de l’Empire byzantin avant d’être transformée en mosquée impériale après la conquête ottomane d’Istanbul. En 1934, le bâtiment a été transformé en musée qui attire des millions de touristes chaque année.

La question du statut de Sainte-Sophie a été soulevée lorsque la Turquie a célébré le 567e anniversaire de la conquête le 29 mai en récitant des passages du Saint Coran, à Sainte-Sophie.

Plus tard, le débat sur le futur de Sainte-Sophie s’est transformé en une question de politique intérieure et a suscité des réactions internationales de la part de dirigeants religieux et politiques du monde entier.

Le patriarche d’Istanbul, Bartholomée Ier, considéré comme le chef spirituel des Chrétiens orthodoxes du monde, a exhorté la Turquie au début de cette semaine à garder Sainte-Sophie comme musée. Bartholomée Ier a fait valoir que sa conversion en mosquée inciterait « des millions de Chrétiens du monde entier à prendre position contre l’islam ».

Construite sous l’empereur byzantin Justinien, Sainte-Sophie était le siège principal de l’église orthodoxe orientale pendant des siècles, où les empereurs étaient couronnés.

Quatre minarets ont été ajoutés à la structure aux couleurs de terre cuite avec des dômes en cascade et le bâtiment a été transformé en une mosquée impériale après la conquête de 1453.

La Turquie dénonce Pompeo pour ses propos

Pendant ce temps, la Turquie a critiqué le 1er juillet le secrétaire d’État américain Mike Pompeo pour ses propos sur Sainte-Sophie.

Dans un communiqué, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hami Aksoy a déclaré : “Nous sommes étonnés par le communiqué de presse émis par le Département d’Etat américain sur le statut de Sainte-Sophie”.

La Turquie préserve tous ses biens culturels, y compris Sainte-Sophie, sans aucune discrimination dans le cadre de la tradition de tolérance de notre culture et de notre histoire, a ajouté le communiqué.

“Sainte-Sophie, située sur notre terre, est la propriété de la Turquie, comme tous nos biens culturels”, a-t-il déclaré.

Tout problème concernant Sainte-Sophie est “notre affaire intérieure en tant que partie des droits souverains de la Turquie”, a ajouté le communiqué.

Plus tôt, Pompeo a déclaré dans un communiqué que le statut du musée devrait être maintenu “comme un exemple de l’engagement [de la Turquie] à respecter les traditions religieuses et l’histoire diverse qui ont contribué à la République de Turquie, et à s’assurer que Sainte-Sophie reste accessible à tous.”
 

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX