FLASH INFO :

La Turquie condamne l’adoption d’une loi qui définit Israël comme « l’Etat-nation » du seul peuple juif 

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le projet de loi adopté ce jeudi par le Parlement et qui définit Israël comme l’Etat-nation du seul peuple juif ne tient pas compte des normes du droit universel et des droits des citoyens israéliens d’origine palestinienne, a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.


« La loi annonçant que est occupée par en tant que capitale est nulle et non avenue aux yeux de la communauté internationale », a déclaré le ministère, ajoutant que la promotion des colonies juives jugées illégales par les Nations Unies est « inacceptable ». 

Accorder le droit à l’autodétermination uniquement aux Juifs est « le produit d’une mentalité dépassée et discriminatoire » et la loi « élimine la vision d’une solution à deux Etats », a averti le ministère.

Le ministère a également appelé la communauté internationale à répondre à la tentative d’Israël de couvrir les occupants et les activités illicites en cours en Palestine.

Le porte-parole de la présidence, İbrahim Kalın, a également critiqué la loi, déclarant que la condamne fermement cette initiative et qu’il est inacceptable d’accepter cette mesure raciste visant à effacer juridiquement le peuple palestinien de sa patrie.

La loi, qui a été adoptée à 62 voix contre 55, est définie comme une « loi fondamentale », lui conférant un statut quasi-constitutionnelle.

Les opposants à la loi déclarent qu’elle marginalise la minorité arabe du pays.

Les citoyens arabes d’Israël sont environ 1,8 million, soit environ 20% des 9 millions d’habitants.

« Cette loi controversée est une autre tentative d’oblitérer l’identité arabo-palestinienne et d’institutionnaliser et légitimer les politiques d’apartheid plutôt que de promouvoir la paix », a déclaré le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah dans un communiqué.

Hamdallah a également déclaré que la loi, qui se réfère à la ville contestée de Jérusalem en tant que capitale d’Israël, « est le dernier clou dans le cercueil de la solution à deux Etats ».

L’ a également déclaré jeudi qu’elle était préoccupée par la nouvelle loi israélienne.

« Nous sommes inquiets, nous avons exprimé cette inquiétude et nous continuerons à dialoguer avec les autorités israéliennes dans ce contexte », a déclaré Federica Mogherini, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de l’, lors d’un point de presse.

« Nous avons été très clairs en ce qui concerne la solution à deux Etats, nous pensons que c’est la seule solution et toute mesure qui compliquerait ou empêcherait la réalisation de cette solution devrait être évitée », a-t-elle déclaré.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action