FLASH INFO :

La Turquie condamne fermement l’attentat islamophobe de Christchurch

ISLAMOPHOBIE - La Turquie a fermement condamné les attaques terroristes dirigées contre des fidèles musulmans dans deux mosquées, faisant 49 morts en Nouvelle-Zélande vendredi.


Le président Recep Tayyip Erdoğan a fermement condamné les attaques « déplorables » contre deux mosquées à en , affirmant qu’il s’agissait du « dernier exemple de montée du racisme et de l’islamophobie », tout en adressant ses condoléances au monde islamique et au peuple néo-zélandais.

« Je condamne fermement l’attaque terroriste contre la Masjid al Noor en Nouvelle-Zélande et les fidèles musulmans. Puisse Allah avoir pitié des victimes et accorder un prompt rétablissement aux blessés », a déclaré le président dans une série de tweets.

Le président turc a déclaré qu’il était évident que les fusillades résultaient d’une planification et d’une motivation longues et ne pouvaient pas être expliquées simplement par un « comportement impulsif ».

Il a ajouté que cette tendance à l’homicide, qui attaquait également la et lui-même, se propageait à travers l’Occident « comme un cancer ».

« Nous invitons le monde entier, en particulier l’Occident, à prendre de toute urgence des précautions contre cette dangereuse tendance qui menace toute l’humanité », a-t-il déclaré.

Plus tard, lors d’un événement public, Erdoğan a déclaré qu’il ne laisserait pas ce type de terroristes atteindre leurs cibles, tout en montrant les mauvaises intentions du meurtrier contre les musulmans.

D’autres déclarations de condamnation de la part de responsables turcs sont également arrivées peu après l’attaque.

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt , a condamné l’attaque sur Twitter en déclarant : « Non seulement les auteurs, mais aussi les politiciens et les médias, qui alimentent l’islamophobie et la haine déjà présentes dans l’Occident, sont également responsables de cet attentat odieux. »

Çavuşoğlu a ensuite parlé à son homologue néo-zélandais, Winston Peters, pour lui présenter ses condoléances et lui faire part de son message de solidarité.

Une déclaration publiée par le ministère des Affaires étrangères a également souligné que la Turquie estimait que la Nouvelle-Zélande mènerait une enquête effective sur les , apparemment motivés par l’islamophobie, et traduirait leurs auteurs en justice dès que possible.

Le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a déclaré que ces attaques terroristes constituaient « un rappel qu’une maison divisée ne peut subsister : il est temps de s’unir contre toutes les formes de terrorisme ».

Le porte-parole du président İbrahim Kalın a également exhorté le monde à mettre fin au « terrorisme fasciste islamophobe » et a souhaité la miséricorde de Dieu sur les personnes tuées.

« Cet acte lâche montre à quel point la rhétorique anti-musulmane et la haine conduisent à des actes meurtriers, et le point atteint par l’islamophobie et l’hostilité des musulmans dans le monde », a-t-il déclaré.

Soulignant que de nombreux incidents ont prouvé que la rhétorique islamophobe contre l’islam et les musulmans est devenue « une idéologie perverse et meurtrière », M. Kalın a appelé le monde à rompre le silence qui règne face à la haine islamophobe.

Le président du Parti républicain du peuple (), Kemal , a déclaré qu’un crime de terrorisme majeur avait été commis contre l’humanité en Nouvelle-Zélande.

« Nous n’acceptons pas le désespoir face à l’islamophobie ou à un discours de haine croissant; nous appelons les pays occidentaux à accomplir leurs devoirs à cet égard et exhortons les pays musulmans à mettre fin à leurs conflits et à vivre en paix », a déclaré Kılıçdaroğlu sur Twitter.

Devlet , leader du Parti d’action nationaliste (MHP), a déclaré que le gouvernement néo-zélandais est responsable de punir les terroristes qui ont visé les valeurs islamiques. Soulignant que le terroriste était hostile aux Turcs et à la Turquie, « les ennemis des Turcs et de l’Islam ne connaissent aucune limite à la barbarie ».

Ali Erbaş, président de la Présidence des affaires religieuses (Diyanet), a qualifié l’islamophobie de « crime grave contre l’humanité » et a condamné les attaques violentes dirigées contre les mosquées,« des lieux symbolisant la paix pour tous les êtres humains ».

La Première ministre néo-zelandaise Jacinda Ardern a déclaré que les tirs en masse sur deux mosquées semblaient constituer un « attentat terroriste » bien planifié, faisant 40 morts et plus de 20 blessés graves. Le nombre de morts est passé à 49.

Un homme qui a revendiqué la responsabilité de l’attaque a déclaré qu’il était un Australien âgé de 28 ans et avait décrit les motifs anti-immigrés et anti-musulmans dans un manifeste.

La police a déclaré précédemment que 4 personnes avaient été arrêtées et qu’une autre avait été identifiée comme Australienne.

Que pensez-vous de cet article ?

4


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action