FLASH INFO :

La Turquie condamne le « double standard » de l’Allemagne pour les rassemblements électoraux turcs

TURQUIE / INTERNATIONAL - La Turquie a condamné samedi l’Allemagne pour avoir autorisé un rassemblement du Parti démocratique du peuple (HDP) pro-PKK à Cologne, qualifiant l’autorisation d’« hypocrisie ».


L’Allemagne accueille les rassemblements électoraux de l’opposition à bras ouverts tout en interdisant les manifestations du Parti de la Justice et du Développement (AKP) actuellement au pouvoir en Turquie.

« Cette approche de deux poids, deux mesures, que nous condamnons fermement, ne peut être conciliée avec la démocratie, la lutte contre le terrorisme et l’attente d’une normalisation des relations turco-allemandes », a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

Rappelant l’interdiction aux politiciens turcs par l’Allemagne, qui souhaitait organiser des rassemblements avant les élections législatives et présidentielles du 24 juin, le ministère a déclaré que la règle devait s’appliquer à tous les partis politiques.

En avril, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, avait déclaré que son pays n’autoriserait pas les politiciens turcs à organiser des rassemblements électoraux.

Le gouvernement accuse le HDP d’avoir des liens avec le PKK, qui est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’UE.

Cependant, malgré ce lien étroit avec une organisation terroriste, le Parti dispose déjà de nombreux centres de coordination électorale dans différentes provinces d’Allemagne.

Selon les estimations, environ 5,5 millions de citoyens turcs vivent dans les pays d’Europe occidentale. Rien qu’en Allemagne, il y a environ 3 millions de citoyens turcs, ce qui fait du pays une étape cruciale pour les campagnes électorales en Turquie.

Les relations d’Ankara avec Berlin ont été tendues à plusieurs reprises en raison des manifestations du PKK et de la présence des personnes de l’organisation terroriste dans le pays, qu’Ankara qualifie de tolérance au terrorisme.

Le PKK mène une vaste campagne de terrorisme contre l’État turc depuis le milieu des années 1980, au cours de laquelle environ 40 000 personnes ont été tuées.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz