FLASH INFO :

La Turquie condamne la décision américaine de couper les vivres à l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le ministère turc des Affaires étrangères et le porte-parole du parti AKP ont déclaré que la décision américaine allait provoquer le chaos dans la région.


Le porte-parole du parti de la Justice et du Développement (AK), Ömer Çelik, a dénoncé la décision de Washington de réduire le financement de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNWRA).

« La décision des États-Unis de mettre fin à l’aide à l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens provoquera le chaos et aggravera la situation dans la région. Chaque pas qui bloque la solution du problème palestinien affecte le monde entier. Les États-Unis soutiennent la discorde », a déclaré Çelik vendredi.

« Le monde entier doit être uni contre ce geste injuste des États-Unis, comme ils l’ont fait par le passé à propos de la question de Jérusalem. La meilleure réponse consiste à augmenter l’aide financière à l’UNRWA », a-t-il ajouté.

Les commentaires de Çelik sont survenus après que le ministère turc des Affaires étrangères a publié une déclaration qualifiant la décision américaine de “très décevante”.

Dans la première réaction de la Turquie à la décision américaine, une déclaration écrite du ministère a critiqué la décision américaine de réduire son aide à l’UNRWA, notant que cela affecterait « négativement la vie de plus de cinq millions de Palestiniens ».

“Cette décision nuira en même temps à la paix et à la stabilité régionales et à la perspective de trouver une solution politique à deux Etats à la question palestinienne”.

« Plus de 500 000 enfants palestiniens reçoivent une éducation dans les écoles de l’UNRWA et près d’un million de Palestiniens dépendent de l’aide alimentaire urgente de l’UNRWA pour leur subsistance », indique le communiqué.

La porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert, a annoncé vendredi que Washington “n’engagera plus de financement” pour l’UNRWA.

Les États-Unis étaient de loin le principal bailleur de fonds de l’UNRWA, avec 350 millions de dollars par an, soit environ le quart du budget de l’agence.

L’agence est responsable d’un certain nombre de programmes critiques pour plus de cinq millions de Palestiniens vivant en Cisjordanie, dans la bande de Gaza, en Jordanie, en Syrie et au Liban. Elle leur fournit des services d’éducaton et de santé et une sécurité alimentaire, entre autres services.

L’UNRWA a annoncé plus tôt cette semaine que si Washington réduisait son financement, cela entraînerait probablement une plus grande instabilité dans la région.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX