FLASH INFO :

Turquie : Commémorations du 3e anniversaire de la tentative de coup d’État du 15 juillet

AGIR - Des cérémonies nationales marquant le troisième anniversaire de la tentative de coup d’État déjouée du 15 juillet 2016 ont eu lieu toute la journée de ce lundi, commémorant les martyrs, morts en protégeant la démocratie contre les putschistes, et célébrant la Journée de la Démocratie et de l’Unité nationale en présence de millions de citoyens et de hauts responsables.


Des cérémonies nationales marquant le troisième anniversaire de la tentative de coup d’État déjouée du 15 juillet 2016 ont eu lieu toute la journée de ce lundi, commémorant les martyrs, morts en protégeant la démocratie contre les putschistes, et célébrant la Journée de la Démocratie et de l’Unité nationale en présence de millions de citoyens et de hauts responsables.

Il y a 3 ans, dans la nuit du 15 juillet 2016, une junte militaire accusée d’appartenir au groupe terroriste güleniste () avait tenté de renverser le gouvernement élu démocratiquement et d’assassiner le président Recep Tayyip Erdoğan, alors en dans le district de Marmaris, dans le sud-ouest de la province de .

Les putschistes avaient alors utilisé des armes lourdes, notamment des avions de combat, des hélicoptères et des chars contre des personnes pro-démocrates qui avaient envahi les rues, tuant 251 personnes et en blessant plus de 2.200.

Le programme de cette journée pour le président Recep Tayyip Erdoğan a débuté tôt dans la matinée par une cérémonie de commémoration au complexe présidentiel Beştepe, dans la capitale Ankara. Accompagné de victimes et de survivants de la tentative de coup d’État manquée, Erdoğan a déposé une gerbe sur le monument aux martyrs du 15 juillet. La cérémonie a été suivie par la visite d’Erdoğan à la mosquée Beştepe Millet à Ankara, où il a récité des versets du Coran à la mémoire des victimes.

Le président du Parlement Mustafa Şentop et le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu ont également assisté à une cérémonie à Ankara. Visitant le quartier général du Commandement des forces spéciales, une unité militaire d’élite connue pour son succès dans les opérations de lutte contre le terrorisme, ils ont commémoré les martyrs qui ont sacrifié leur vie avec dévouement pour protéger la nation.

La tentative de coup d’Etat, la première en près de deux décennies en Turquie, a vu des infiltrés militaires de FETÖ tenter de s’emparer du pouvoir. Cette tentative a été contrecarrée par une forte résistance de la part de la population.

Ömer Halisdemir, un sergent qui a été abattu par l’un des chefs du coup d’Etat sur les ordres d’un général, est devenu l’une des icônes de cette résistance. Halisdemir était posté au quartier général du commandement des forces spéciales. Décrit à titre posthume comme l’un des héros de la résistance anti-coup d’Etat, il a été abattu par un autre groupe de soldats putschistes qui accompagnaient le général putschiste, Semih Terzi, lorsque ce dernier est arrivé au siège pour en prendre le contrôle. Après l’assassinat de Halisdemir, le quartier général a été le théâtre d’un bref conflit entre des officiers militaires favorables au coup d’Etat et d’autres anti-coup d’État, qui ont finalement fait échouer la tentative de prise de contrôle.

Signant le journal dédié à la commémoration, Şentop a écrit: « Honorables enfants de notre nation sacrée, dans la nuit du 15 juillet, vous avez protégé votre vie contre les ténèbres des traîtres qui visaient notre indépendance, notre volonté et notre pays. Notre nation n’oublie pas la trahison et les auteurs dont nous avons souffert, tout en maintenant vos héros dans la position la plus exceptionnelle du cœur. Nous vous saluons avec conscience, moralité et foi, qui vous enseigne comment défendre votre patrie. Vous êtes maintenant confié à la miséricorde d’Allah et l’intercession de notre Prophète. Notre nation est fidèle à votre mémoire et au sacré auquel vous avez voué votre vie, elle est fidèle et déterminée à rester ainsi. Que votre âme soit respectée et que votre martyre soit accepté ».

Şentop a ensuite présidé une session extraordinaire du Parlement à laquelle a également participé Erdoğan. Après le discours d’ouverture de Şentop, les représentants des partis politiques ont chacun prononcé un discours pour commémorer le troisième anniversaire de la tentative de coup d’État manqué du 15 juillet, orchestrée par FETÖ.

Au cours de la nuit de la tentative de coup d’État, des F-16 et des pilotes d’hélicoptère putschistes avaient bombardé de nombreux bâtiments gouvernementaux, notamment le Parlement, le complexe présidentiel et le siège de l’Organisation nationale du renseignement (MİT). Deux bombes avaient été larguées sur le Parlement à minuit, détruisant une salle. La zone bombardée a ensuite été renommée Şeref (Honneur) Hall. Les députés de tous les partis politiques s’étaient alors tous réunis au Parlement après l’, rejoignant ainsi la résistance du peuple.

Les ministres turcs ont également commémoré ce troisième anniversaire de l’échec de la tentative de coup d’État de 2016, orchestrée par FETÖ.

« A l’occasion de l’anniversaire de ce 15 juillet, nous commémorons avec miséricorde nos héros martyrs, qui ont donné leur vie pour la démocratie et la patrie, et nos anciens combattants avec gratitude », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu dans un post sur Twitter.

« Dans la nuit du 15 juillet, nous avons montré au monde que nous ne nous mettrions pas à genoux devant tout pouvoir humain autre que la volonté de la nation. Cet honneur est accordé à très peu de nations », a déclaré le ministre de la Justice, Abdulhamit Gül, sur Twitter.

« Nous commémorons tous les martyrs qui ont sacrifié leur vie pour notre indépendance et notre avenir avec miséricorde et gratitude », a-t-il ajouté.

Le ministre de la Culture et du , Mehmet Ersoy, a également déclaré que le 15 juillet, qui devrait rester dans les mémoires de ceux qui ont oublié l’Histoire, est également un « avertissement absolu à ceux qui voudraient tester notre volonté ».

« Nous n’oublierons pas la trahison subie par notre pays cette nuit-là et son héroïsme », a déclaré le ministre des et des , Berat , dans un post sur Twitter.

Le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Cahit Turhan, a assisté à une cérémonie de commémoration organisée par l’opérateur de satellite turc Türksat.

Il a ajouté que les putschistes avaient tenté d’occuper le campus de Türksat afin de perturber l’émission. Il a salué l’héroïsme manifesté par le personnel de Türksat, qui a déjoué un tel geste. « Leur héroïsme [du personnel de Türksat] ne sera pas oublié », a-t-il déclaré.

« En dernier recours, ils ont essayé d’empêcher l’émission en bombardant le campus. L’AKA-1 a été abattu et un avion a bombardé le campus en effectuant quatre descentes sur le campus de Türksat. Les putschistes n’ont pas pu atteindre leurs objectifs abusifs, et à 02h40, ils se sont enfuis sans se retourner », a-t-il déclaré.

La Turquie célèbre le 15 juillet la Journée de la démocratie et de l’Unité nationale. La journée est commémorée par des événements rendant hommage à ceux qui ont perdu la vie en battant les putschistes et en célébrant le courage de la nation.

FETÖ et son dirigeant américain Fetullah Gülen, initiateurs de ce coup d’État avorté, ont fait 251 morts et près de 2.200 blessés. FETÖ était également à l’origine d’une campagne de longue date visant à renverser l’appareil d’État légitime, en infiltrant les institutions turques, notamment les forces armées, la police et le système judiciaire.

 

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action