FLASH INFO :

La Turquie au cœur des polémiques autour de la restauration de la maison de Pierre Loti

OPINION - On peut légitimement se poser la question de savoir si Pierre Loti est directement visé par les accusations de « racisme et d’antisémitisme », ou serait-ce un moyen détourné pour accuser la Turquie. Comment et pourquoi attaquer un homme qui fait partie des Illustres de la France; n’y a t-il pas chez d’autres auteurs français des écrits portant à polémiques ? Il est bien évident qu’à travers les œuvres de Loti et son fidèle attachement au peuple turc, les rumeurs colportées sont destinées à faire resurgir constamment les accusations envers la Turquie quant à la question du « génocide arménien ».

Par Valérie Lemaitre-Lemoult


L’Amoureux inconditionnel de la , étiqueté de « raciste rempli de haine »

Le choix de la maison de Pierre Loti parmi les 18 sites emblématiques qui se verront restaurer grâce aux gains du nouveau jeu de la française des jeux, le « loto du Patrimoine », a fait resurgir les polémiques autour de l’illustre auteur des romans « Aziadé » et « Fantôme d’Orient ».

En effet, des associations arméniennes, juives et l’association « SOS-Racisme », se sont associées et exprimées par le biais du journal Le Monde, dénonçant chez l’écrivain des attitudes qu’elles qualifient de « racistes », se référant aux propos de l’auteur écrit dans ses « La mort de notre chère France en Orient » et « Jérusalem ».

Ces associations se sont adressées au Président Emmanuel Macron, lui demandant, je cite: « au nom du patrimoine français et de la France, de renoncer à se rendre dans la maison de l’écrivain à l’occasion du lancement du « loto du patrimoine » et de retirer cet édifice de la liste des bénéficiaires de cette belle initiative et de ‘débaptiser les établissements scolaires’ au nom de cet auteur de discours de haine« .

Pierre Loti passionnément attaché à la Turquie et aux Turcs, les défendait avec une grande ferveur par ses écrits enflammés quand l’ a commencé à accuser la Turquie de « génocide » contre les , ce qui lui vaut aujourd’hui d’être épinglé de « négationniste hard ».

Cependant en 1915, son regard et ses mots n’ont pas le même sens et ne peuvent être interprétés avec notre regard contemporain; les associer à l’ qui s’est construite jusqu’à nos jours est ubuesque. Les accusations proférées contre lui reviennent à dire qu’au nom de son amour pour la Turquie, il aurait été un ennemi inflexible des Arméniens et dans un «déni total» des drames qui les touchaient. Hors, Loti écrit en 1919 pour répondre à ses détracteurs : « Ces massacres, des esprits malveillants se figurent, paraît-il, que j’ai la naïve impudence d’essayer de les nier, d’autres me méconnaissent jusqu’à croire que je les approuve ! Oh ! si l’on retrouvait quelque jour mes lettres de 1913 à l’ancien prince héritier de Turquie, […] on verrait bien ce que je pense de ces tueries !« .

Aucun homme ne peut cautionner des tueries, à moins d’être dénué d’âme et de cœur, Loti connaissait la situation au sein du pays et les enjeux qui s’y déroulaient, mais avant tout il connaissait ses amis turcs et c’est pourquoi il les défendait avec un tel acharnement, sachant qu’ils sont remplis de bienveillance et de complaisance.

Rechercher à connaître qui était vraiment cet homme et la lecture de ses œuvres, auraient éclairé ses accusateurs et n’auraient pas engendré de telles calomnies.

Ne peut-on plus avoir la liberté d’aimer un pays, de le défendre et de raconter son expérience, sans être insulté !

Pierre Loti fait parti des Illustres de la France, cependant, il est insulté, bafoué et décrié, mit au pilori, à l’instar de la Turquie qui fait couler chaque jour dans les journaux occidentaux de l’encre toujours plus noire. Ces plumes délétères prennent un malin plaisir à détruire la réputation des Turcs, leur donnant, aux yeux du monde entier, la sombre caricature d’un peuple conduit par la violence et le narcissisme où les femmes n’ont aucun droit.

Il me semble juste de penser que si Loti vivait de nos jours, il renverserait de sa plume exercée toutes les rumeurs et propagandes mensongères faites à l’encontre de ses amis les Turcs.

Des témoignages irréfutables de la mansuétude et de la générosité des Turcs

Loti avait fait part de son angoisse concernant la Turquie. Il avait rapporté en détail ce qui se jouait dans le pays, les ayant vu mourir de faim.

Cependant ses propos n’avaient pas été entendus par les forces politiques françaises. Dans son livre « La mort de notre chère France en Orient », il se révolte face aux accusations et devant son impuissance à venir en aide à ce peuple qu’il chérit.

Rempli d’émotions il écrit : « Non, je ne peux rien, même pas mettre une sourdine au tollé d’insultes qui monte de partout contre cette Turquie agonisante. » […] « Au moins écoutons avec un peu plus de confiance les innombrables voix de tous nos officiers ou soldats revenus d’orient; j’ai par centaine leurs lettres spontanées qui sont si terribles pour les Levantins et si affectueuses pour les Turcs, pour les Turcs seuls […]. (Les Turcs) Que pendant la guerre ils aient eu pour nous (français) des égards exceptionnels, il n’y a plus que des hommes de mauvaise foi pour oser le contester. Et voici notre remerciement ! ».

Je vous invite à lire ce livre qui défend les Turcs avec un amour déconcertant !

Dans son livre, il cite certains passages de ces lettres; preuves incontestées de la grande mansuétude et de la loyauté des Turcs : « [Aux Dardanelles] Les Turcs alors, au lieu de les mitrailler à la manière boche leur indiquèrent la plage où accoster. […] Nos hommes exténués de froid et de souffrance, furent réchauffés, réconfortés, vêtus, pansés avec des soins fraternels, [par les Turcs] ».

Tous ces soldats laissèrent leurs adresses et demandèrent à Loti de ne pas hésiter à les appeler à témoigner en faveur des Turcs

Plus qu’un ami, Loti est devenu un symbole fort en Turquie : le valeureux et courageux défenseur français qui défraya la chronique par ses articles remplis d’une sincérité bouleversante, criant par sa plume que ce peuple est le plus honnête sur terre, le plus généreux et le plus loyal. Loti avait vu au delà même du simple regard, il avait su regarder avec les yeux de son cœur, l’ayant conduit à découvrir, à aimer et à s’accoutumer à la Turquie, un pays harmonieux et majestueux.

L’amour et la reconnaissance perpétués jusqu’à nos jours par ce peuple envers Piyer Loti (écrit en turc), nous prouve la qualité et la fidélité des cœurs turcs. Des gens qui ont pour valeurs; le partage, le respect, la bienveillance, la tolérance et la gratitude. En Turquie et notamment à Istanbul, où l’officier séjourna de longs mois, vous trouverez des rues, des restaurants, des cafés, un musée et un quartier entier entièrement dédiés à ce cher Ami français. Aucun Turc ne peut ignorer le nom et les agissements de cet Illustre personnage atypique.

Loti accusé d’antisémitisme

Comme le déclare M. Alain Quella Villéger, professeur, spécialiste de Pierre Loti et membre de l’Académie de Saintonge, « l’antisémitisme de Loti tient à deux pages dans son livre « Jérusalem », et elles sont pourtant une exception dans le livre même. Cependant elles ont servi, depuis, à l’étiqueter « d’antisémite notoire« . Il est important de rappeler que son éditeur et grand ami, fut toute sa vie durant Calmann Lévy et Loti sera Dreyfusard ! » Il conclura par ces mots : « En définitive, ces questions sont trop complexes, nuancées, datées, pour autoriser des polémiques déplacées. »

Emmanuel Macron répond aux polémiques

Il faut tout d’abord souligner le fait que le président Macron s’est rendu à Rochefort et a visité avec un grand plaisir la maison de Pierre Loti.

Sa réponse aux accusations est très juste et mesurée, il déclara entre autre : « Il ne faut pas faire des polémiques sur tout, on ne lirait plus rien ! Je suis allé chez Voltaire qui a écrit sur l’intolérance et des textes qui correspondaient à son temps. Relisons Montesquieu, Diderot et quelques autres et vous y trouverez toujours de quoi vous indigner avec notre regard contemporain. Il y a dans l’oeuvre de Pierre Loti des pages magnifiques, des récits et aussi des propos qui sont condamnables s’ils étaient tenus dans le débat public contemporain. […] Il faut regarder notre histoire dans son épaisseur et pas toujours avec les yeux du présent.

Il faut savoir rester sur nos valeurs, et la lutte contre l’antisémitisme et toute forme de racisme est un combat de la République, mais il ne faut pas avoir des combats anachroniques ».

Vouloir remettre en cause la restauration de la maison de Pierre Loti qui fait partie du patrimoine français, et demander de débaptiser toutes les écoles françaises portant son nom parce qu’il a soutenu et défendu la Turquie, est complètement ridicule, si ce n’était grave !

 Attaquer et accuser la Turquie par un moyen détourné

 Tous les moyens sont bons pour atteindre la Turquie, allant jusqu’à salir la mémoire d’un de leur plus fidèle ami.

En accusant Pierre Loti de la sorte, on comprend une intention délibérée de mettre la Turquie au cœur de ces polémiques, sous-entendant que le peuple turc est violent et raciste. Dès qu’il s’agit de mettre à l’honneur une personne ou un événement qui touche de près ou de loin à la Turquie, on peut s’attendre à une déferlante d’attaques et d’écrits scandaleux. Une propagande pernicieuse qui ternit chaque jour davantage l’image du peuple turc, son caractère, sa mentalité et sa nature, qui à contrario, est tellement emprunte de générosité et de gentillesse.

La Turquie est à mon sens un pays que les occidentaux craignent… ils ne veulent pas d’un développement ou d’une puissance turque qui viendrait mettre à mal leur extension et leur pouvoir suprême.

Cependant, ce pays est une véritable plaque tournante commerciale et l’on ne pourrait arrêter son expansion. Beaucoup de pays aujourd’hui se tournent vers la Turquie comme un pays dont il faut être l’allié, tant sur le plan commercial, que .

Le rapprochement de la Turquie avec la est une stratégie fondamentale qui peut changer considérablement l’avenir des Turcs.

Le président chinois, Xi Jinping, veut montrer qu’une gouvernance mondiale alternative est possible. Il a ainsi réitéré son discours de Davos, présentant la Chine comme le moteur d’une nouvelle mondialisation par le biais des nouvelles routes de la soie.

Ce projet à la seule initiative du président chinois, a vu le jour en 2013 et englobe une soixantaine de pays et 4,4 milliards d’habitants.

Un projet pharaonique qui fait tourner la tête aux États-Unis et à l’Europe qui ne désirent pas perdre leur domination sur le commerce international.

Le président Trump n’a d’ailleurs pas assisté au sommet de Pékin en mai 2017 et les États-Unis semblent ignorer complètement les nouvelles routes de la soie.

Quant à l’Europe, à l’exception de l’Italie, aucun dirigeant du G7 n’a participé à ce sommet, ce qui donne l’impression que les Occidentaux redoutent cette nouvelle mondialisation.

En effet, le sens des routes de la soie s’est inversé; ce n’est plus avant tout dans l’intérêt de l’Occident, mais cette fois, c’est la Chine qui en sera l’une des principales bénéficiaires et la Turquie comme beaucoup d’autres pays se verront partager une part importante de ces profits.

La Chine a proposé en 2014 la création d’une banque asiatique d’investissement pour les infrastructures, afin de concurrencer le Fonds monétaire international, qu’elle juge totalement inféodée aux intérêts américains. Un projet que les Etats-Unis ont bien entendu tenté de torpiller, appelant leurs alliés au boycott, mais qui compte aujourd’hui 84 membres parmi lesquels la , la Turquie, mais aussi l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France. 

La Turquie a de beaux jours devant-elle et doit continuer d’avancer avec ses valeurs altruistes et son tempérament combatif. Le 15 juillet 2016 n’a pu l’arrêter, alors rien ne l’arrêtera!

Sources : Livre de Pierre Loti « La mort de notre chère France en Orient » et « Jerusalem »

Que pensez-vous de cet article ?

8



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action