FLASH INFO :

La Turquie cessera d’utiliser du plastique pour lutter contre la pollution

TURQUIE / ENVIRONNEMENT - La Turquie est prête pour la transition des plastiques à usage unique aux sacs en papier réutilisables afin de rattraper les efforts mondiaux visant à réduire la pollution par les plastiques.

Par Tuğçe Ateş


Le parti au pouvoir, le parti de la Justice et du Développement (), a récemment présenté au Parlement un projet de loi interdisant les sacs en plastique gratuits dans les supermarchés et les épiceries : une pratique qui menace l’ en .

Le règlement devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2019.

Les sacs en plastique seront facturés 0,25 livre turque, a déclaré le ministre de l’Environnement et de l’Urbanisation, Murat Kurum, dans un entretien accordé à l’agence Anadolu.

L’utilisation moyenne de sacs en plastique est de 440 par personne en Turquie et par an, ce qui est plus élevé que dans les pays européens écologiquement progressistes, où le taux oscille entre 15 et 25, selon Kurum.

« En limitant l’utilisation des sacs en plastique, nous voulons réduire leur nombre de 440 à 90 par personne en 2019. Nous visons à réduire ce nombre à 40 par personne en 2025 », a déclaré le ministre.

Certaines grandes chaînes turques de supermarchés ont déjà adopté le plastique biodégradable, mais la majorité des magasins et des marchés utilisent encore des sacs en plastique pour promouvoir leurs marques.

Les Turcs utilisent entre 30 et 35 milliards de sacs en plastique chaque année, qui se retrouvent principalement dans l’eau de mer, causant une majeure dans le pays.

Le projet de loi, soutenu par la plupart des partis politiques, a été salué par les environnementalistes comme un pas en avant vers l’alignement de la Turquie sur les normes européennes.

Cela a toutefois causé des frictions entre les clients et les magasins, les préposés à la caisse ne donnant qu’un seul sac par client à en guise d’exercice préparatoire avant d’expliquer la nouvelle loi aux clients.

« Certains clients ne sont vraiment pas contents de cela. Ils nous ont un peu énervés lorsque nous leur avons expliqué la nouvelle loi et le fait que nous ne fournirions pas de sacs en plastique gratuits la nouvelle année et qu’ils seraient tenus de respecter les règles », a déclaré Melda, une caissière dans un supermarché d’un quartier résidentiel.

Globalement, la plupart des Turcs sont favorables au nouveau système, qui fait partie de la lutte turque contre le gaspillage. Quelques modifications ont été proposées pour que les modifications soient apportées prochainement.

Dans cette optique, les administrations locales se verront confier des tâches plus détaillées pour superviser les efforts visant à « zéro déchet ».

Les municipalités, les gares routières, les centres commerciaux, les lieux de travail, les établissements publics, les hôtels, les hôpitaux et les écoles sont tenus de s’adapter au programme « zéro déchet ».

L’objectif de cette initiative est de tout économiser, du papier aux métaux, afin d’être mis au rebut pour une utilisation ou un recyclage futurs.

La voie suivie par la Turquie pour réduire les déchets plastiques n’a pas été facile, mais ces dernières années, le secteur du recyclage a pris une telle ampleur que la moitié des bouteilles en plastique utilisées chaque année dans le pays sont maintenant recyclées, selon les données officielles.

« La Turquie fait partie des 20 pays responsables de la mauvaise gestion du plastique dans le monde », a déclaré Öztürk, directeur de la Fondation pour la recherche marine en Turquie, plus tôt cette année.

Que pensez-vous de cet article ?

4


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action