FLASH INFO :

Turquie : le centre-ville de la province de Rize bientôt démoli et déplacé en raison des craintes d’effondrement

TURQUIE / SOCIÉTÉ - Des milliers de bâtiments dans le centre-ville de la province de Rize, dans la région de la mer Noire – une zone qui couvre 350 acres de terres et 70.000 habitants- seront démolis en raison des rapports qui ont révélé leurs structures fragiles, a rapporté l’agence de presse Doğan le 21 février.


Le centre-ville, qui repose sur un terrain artificiel construit à l’aide de roches et de sable dans les années 1960, présente maintenant un sérieux danger d’effondrement et devrait être déblayé.

Les bâtiments qui se trouvent aujourd’hui à n’étaient pas destinés à être là en premier lieu.

Lorsque le gouverneur de Rize, Ekrem Orhon, a approuvé le projet de construction de terrains remplis, qui représente environ un tiers du centre-ville, les bâtiments n’étaient censés dépasser que trois étages. Cela ne s’est pas produit comme prévu.

Des bureaux du gouvernement, des centres d’activités culturelles et des zones résidentielles ont été construits, la ville passant progressivement à 70 000 habitants et les bâtiments dépassant largement les trois étages. Mais maintenant le centre-ville doit être démoli et ses habitants délocalisés.

Dans la première phase, près de 2 700 bâtiments et 1 500 bureaux menacés d’effondrement seront démolis et une partie du centre-ville sera relocalisée. Dans la deuxième phase, de nouveaux bâtiments limités en hauteur et en volume seront installés sur la zone déblayée.

La zone sera ensuite embellie avec « l’ moderne », selon le de l’agence.

Mis à part quelques bâtiments qu’il est possible de renforcer, tous les autres bâtiments seront détruits. Les fondations de ces bâtiments, qui sont au-dessous du niveau de l’eau, ont été gravement endommagées par la corrosion car les métaux de base ont perdu leurs capacités d’endurance, selon un rapport préparé par la Chambre des Ingénieurs et des Architectes de Rize.

Les locaux s’inquiètent également de leur sécurité dans cet endroit.

« Tout ce qui doit être fait pour les bâtiments à risque doit être immédiatement réalisé. Sinon, nous aurons bientôt un désastre », a déclaré un local, Kemal Murzaoğlu.

« Où vont-ils déplacer cette ville? », s’est interrogé un autre local, Hızır Demirci.

« Un plan à court terme est peu probable, mais nous y travaillons », a déclaré le maire de Rize Reşat Kasap, ajoutant que la solution la plus rapide serait de viser « la transformation urbaine ».

« La visite du ministre Mehmet Özhaseki [à Rize début 2018] était un premier pas », a ajouté M. Kasap.

Que pensez-vous de cet article ?

1


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action