FLASH INFO :

La Turquie célèbre la restitution des artefacts millénaires

TURQUIE / HISTOIRE - Le ministère turc de la Culture et du Tourisme a célébré lundi le retour des artefacts millénaires de « la Couronne en or » et de la figurine de « la Chèvre de montagne » dans leur patrie lors d’une cérémonie dans la capitale Ankara.


Les retrouvés, tous deux vieux de plusieurs milliers d’années, sont exposés au des civilisations anatoliennes.

Vantant les deux précieux ajouts au musée, le ministre de la Culture et du , Numan Kurtulmuş, a déclaré que la couronne en or provenait de la région de Karya, dans le sud-ouest de l’Anatolie.

« Cette œuvre semble être une pièce commémorative provenant d’une sépulture d’une personne très riche de la région de Karya, une œuvre très rare, une œuvre unique à l’échelle mondiale », a-t-il déclaré.

La figurine de , découverte dans la province d’Erzurum, semble remonter à environ 2 000 av. J.-C., a ajouté Kurtulmuş.

Kurtulmuş a également déclaré qu’il n’y avait aucun moyen d’empêcher la contrebande d’artefacts sans une véritable coopération entre les pays.

« Il est impossible d’empêcher complètement le traffic d’artefacts sans la coopération sincère des pays, tout comme il n’est pas possible d’empêcher la dimension mondiale de la terreur sans une coopération sincère dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré.

Le ministre a souligné l’importance de la protection des artefacts historiques, du renforcement de la coopération pour la préservation de la culture et du retour des artefacts trafiqués internationalement à leur place.

Il a ajouté que de nombreuses œuvres provenant de sont toujours exposées dans des musées en Grande-Bretagne, en et aux États-Unis, et que la Turquie s’efforce de les rapatrier.

La Turquie attend de ramener au pays 55 artefacts historiques, a-t-il dit.

Un de ces artefacts est l’ancien autel de Zeus, découvert dans la province occidentale d’ en Turquie et maintenant exposé au Musée de Pergame à Berlin, en Allemagne.

Un autre cas de contrebande qui a attiré l’attention internationale est celui des pièces volées de la fameuse mosaïque Zeugma de Gaziantep, achetée en 1965 par l’ d’État de Bowling Green, où elles sont toujours exposées. La Turquie a fait plusieurs tentatives pour récupérer les artefacts de l’ américaine.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action