FLASH INFO :

La Turquie et le Cambodge veulent porter le commerce bilatéral à 1 milliard de dollars

TURQUIE / ÉCONOMIE - La Turquie et le Cambodge ont convenu d’augmenter prochainement le commerce bilatéral à 1 milliard de dollars, à l’issue d’une réunion à Bruxelles, au cours de laquelle le président cambodgien n’a pas réussi à dissiper les critiques de l’autoritarisme, formulées par l’Union européenne à l’égard de son pouvoir.

Par Tuğçe Ateş


L’Union européenne a entamé ce mois-ci une procédure formelle visant à priver le Cambodge de son statut commercial spécial à la suite des élections législatives de juillet qui ont ramené au pouvoir après 30 ans de mandat.

Les discussions entre Hun Sen et le plus haut diplomate de l’ ce week-end n’ont pas permis d’éviter la menace d’une suspension de l’accès au commerce en franchise de droits.

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a accueilli
Hun Sen en après sa visite à Bruxelles.

« Les deux dirigeants ont convenu d’augmenter à un milliard le commerce bilatéral entre la Turquie et le Cambodge », a déclaré Hun Sen dans un message publié sur sa page Facebook le 22 octobre, ajoutant que le Cambodge ouvrirait une ambassade en Turquie en 2019.

Le commerce bilatéral représentait 108 millions de dollars en 2015, a annoncé le ministère turc des Affaires étrangères sur son site Web.

La Turquie a ouvert son ambassade du Cambodge à Phnom Penh en 2013.

« Le Cambodge et la Turquie ont une relation forte et coopérative », a ajouté Hun Sen.

Les deux dirigeants ont signé huit protocoles d’entente, notamment dans les domaines de l’ et de l’agriculture.

Les usines cambodgiennes fournissent actuellement des marques mondiales telles que Gap Inc (GPS.N), la marque de mode suédoise HM Hennes Mauritz AB (HMb.ST) et les marques de vêtements de sport Nike (NKE.N), Puma et Adidas (ADSGn.DE), entre autres.

Les du Cambodge vers l’Union européenne ont atteint 5 milliards d’euros l’an dernier, selon les données de l’UE.

Hun Sen a qualifié la menace de l’UE comme une tentative de mener une « guerre psychologique » contre son gouvernement, ajoutant que le de du régime commercial n’affecterait pas le Cambodge. Pour assurer sa relève commerciale, le Cambodge compte sur le partenariat avec la Turquie.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action