FLASH INFO :

La Turquie aura recours à la force si le cessez-le-feu d’Idlib est violé

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Les forces armées turques surveillent les tentatives du régime d’Assad de rompre le cessez-le-feu dans le nord-ouest de la Syrie, selon une source sécuritaire.


La Turquie est prête à “recourir à la force contre ceux qui violent le cessez-le-feu” récemment imposé à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué lundi une source sécuritaire.

La Turquie et la Russie ont annoncé un cessez-le-feu qui est entré en vigueur à minuit jeudi dernier, après des jours d’affrontements entre l’armée turque et les forces du régime syrien.

L’accord est intervenu après une réunion entre le président turc Recep Tayyip Erdoğan et son homologue russe Vladimir Poutine à Moscou la semaine dernière.

“Le cessez-le-feu vise à mettre un terme aux attaques du régime qui mettent en danger la sécurité de la Turquie et de la région, et risquent de provoquer une crise humanitaire encore plus grave à Idlib”, a déclaré la source sécuritaire.

Le principal objectif de la Turquie en Syrie est d’établir un cessez-le-feu permanent, de mettre fin au bain de sang et de créer un environnement propice au retour en toute sécurité des personnes déplacées, a ajouté la source.

“C’est pourquoi les forces armées turques accordent une attention maximale à la mise en œuvre de tous les points de l’accord de cessez-le-feu et agissent en conséquence sur le terrain”, a déclaré la source.

Soulignant qu’il n’y a pas eu de violations du côté turc, la source sécuritaire a affirmé que les forces armées turques “sont prêtes à recourir à la force contre ceux qui violent le cessez-le-feu”.

« Nous sommes conscients des tentatives du régime de violer le cessez-le-feu; nous les suivons de près. En tant que pays garant, nous attendons de la Russie qu’elle veille à ce que le régime respecte pleinement les points spécifiés dans l’accord. »

Dans le cadre de l’accord, toutes les activités militaires prendront fin à Idlib et un couloir de sécurité sera établi à six kilomètres de profondeur au nord et au sud de l’autoroute M4.

L’autoroute, également connue sous le nom de route Alep-Al Hasakah, est à environ 30 kilomètres de la frontière turque.

Des patrouilles conjointes turco-russes le long de l’autoroute M4 débuteront également le 15 mars, de la colonie de Trumba – à 2 kilomètres à l’ouest de Saraqib – à la colonie d’Ain al-Havr.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz