FLASH INFO :

La Turquie aura recours à la force si le cessez-le-feu d’Idlib est violé

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Les forces armées turques surveillent les tentatives du régime d’Assad de rompre le cessez-le-feu dans le nord-ouest de la Syrie, selon une source sécuritaire.


La est prête à “recourir à la force contre ceux qui violent le cessez-le-feu” récemment imposé à , dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué lundi une source sécuritaire.

La Turquie et la Russie ont annoncé un cessez-le-feu qui est entré en vigueur à minuit jeudi dernier, après des jours d’affrontements entre l’armée turque et les forces du .

L’accord est intervenu après une réunion entre le président et son homologue russe Vladimir Poutine à Moscou la semaine dernière.

“Le cessez-le-feu vise à mettre un terme aux attaques du régime qui mettent en danger la de la Turquie et de la région, et risquent de provoquer une crise encore plus grave à Idlib”, a déclaré la source sécuritaire.

Le principal objectif de la Turquie en Syrie est d’établir un cessez-le-feu permanent, de mettre fin au bain de sang et de créer un propice au retour en toute sécurité des personnes déplacées, a ajouté la source.

“C’est pourquoi les forces armées turques accordent une attention maximale à la mise en œuvre de tous les points de l’accord de cessez-le-feu et agissent en conséquence sur le terrain”, a déclaré la source.

Soulignant qu’il n’y a pas eu de violations du côté turc, la source sécuritaire a affirmé que les forces armées turques “sont prêtes à recourir à la force contre ceux qui violent le cessez-le-feu”.

« Nous sommes conscients des tentatives du régime de violer le cessez-le-feu; nous les suivons de près. En tant que pays garant, nous attendons de la Russie qu’elle veille à ce que le régime respecte pleinement les points spécifiés dans l’accord. »

Dans le cadre de l’accord, toutes les activités militaires prendront fin à Idlib et un couloir de sécurité sera établi à six kilomètres de profondeur au nord et au sud de l’ M4.

L’autoroute, également connue sous le nom de route Alep-Al Hasakah, est à environ 30 kilomètres de la frontière turque.

Des patrouilles conjointes turco-russes le long de l’autoroute M4 débuteront également le 15 mars, de la colonie de Trumba – à 2 kilomètres à l’ouest de – à la colonie d’Ain al-Havr.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Red'Action