FLASH INFO :

La Turquie augmentera ses troupes à Chypre du Nord

TURQUIE / INTERNATIONAL - La Turquie n’a pas l’intention d’établir une base militaire à Chypre du Nord mais les forces armées turques (TSK) augmenteront le déploiement des troupes, a déclaré le président Recep Tayyip Erdoğan le 16 septembre.


« Nous ne réduirons pas le nombre de nos soldats là-bas, mais au contraire, nous les augmenterons », a déclaré Erdoğan à des journalistes sur sa route de l’ vers la .

Le président a donné des précisions sur les récents reportages de médias proposés par la au ministère des Affaires étrangères pour établir une base militaire à du Nord.

« Nous n’avons pas de problème de base » à , a-t-il déclaré, notant que la Turquie est très proche de l’île et qu’il n’ya pas de problème pour y parvenir.

« Il ne faudra que quelques minutes pour atteindre la Méditerranée. Mais cela ne s’applique pas à la . Nous n’avons pas besoin d’y établir une base », a-t-il déclaré.

La question concerne la physiologie et la Turquie fera un pas si nécessaire en termes psychologiques, a-t-il déclaré.

Erdoğan a rappelé les tentatives précédentes de résolution de l’île divisée et a blâmé Chypre grecque pour avoir rejeté le plan Annan.

Les dirigeants chypriotes turcs et chypriotes grecs, ainsi que les représentants des pays garants, ont eu des entretiens visant à réunifier le conflit qui a duré 43 lors des discussions parrainées par les Nations Unies mais le dernier round d’une tentative de paix a échoué dans les Alpes suisses en juin de l’année dernière.

Lors de la réunion, les négociateurs chypriotes grecs ont rejeté la présence de sur l’île – des troupes déployées sur place pour protéger les Chypriotes turcs des violences ethniques – et ont également rejeté le rôle de la Turquie en tant que pays garant de Chypre.

L’île est divisée depuis 1974, date à laquelle la Turquie est intervenue dans le nord du pays après un coup d’État visant à l’unification (enosis) avec la Grèce.

La République turque de Chypre du Nord a été déclarée le 15 novembre 1983.

Actuellement, seule la Turquie le reconnaît comme un État indépendant.

Le statut de l’île n’est toujours pas résolu malgré une série de propositions de paix, notamment le plan Annan proposé par les Nations Unies, que les Chypriotes turcs ont accepté lors d’un référendum en 2004, mais qui a échoué après avoir été rejeté par les électeurs chypriotes grecs.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action