FLASH INFO :

Turquie : Arrestation du suspect de l’attentat meurtrier du PKK à Beşiktaş

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Les forces de sécurité turques ont arrêté mercredi l’un des terroristes du PKK lié à l’attentat de 2016 commis dans le district de Beşiktaş à Istanbul, qui avait coûté la vie à 46 personnes, dont 39 policiers.


Les forces de sécurité turques ont arrêté mercredi l’un des terroristes du lié à l’attentat de 2016 commis dans le district de Beşiktaş à , qui avait coûté la vie à 46 personnes, dont 39 policiers.

Le suspect, identifié comme étant Mesut Bakar, a été arrêté par la gendarmerie de la province du sud-est de Hakkari, dans le hameau de Çalkalkaya, dans le district de Yüksekova.

Les autorités ont déterminé que Bakar était membre du PKK et lié à l’attentat de 2016 à l’extérieur du Vodafone Arena.

Deux explosions avaient eu lieu le 10 décembre devant le Vodafone Arena, domicile des géants d’Istanbul Beşiktaş, immédiatement après le match qui avait eu lieu entre Beşiktaş et Bursaspor. La cible apparente était des policiers anti-émeute déployés pour des raisons de sécurité et se préparant à partir après le départ des fans. Une voiture piégée avait explosé près des autobus de la police au milieu d’une circulation dense, alors qu’un kamikaze s’était fait exploser dans le parc voisin de Maçka, malgré l’intervention de la police.

Les à la bombe avaient alors tué 40 policiers et sept civils, et avaient fait 242 blessés.

L’attentat-suicide avait été revendiqué par un groupe lié au PKK et connu sous le nom de Freedom Hawks (TAK); ce dernier est également à l’origine d’une série d’attentats-suicides et d’attentats à la voiture piégée visant des cibles policières et civiles depuis 2005.

Au cours de ses plus de 30 ans de campagne terroriste contre la , le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la , les États-Unis et l’, a causé la mort de quelques 40.000 personnes, dont des femmes et des enfants.

Alors que le PKK adoucissait ses discours pour redorer son image, le TAK est apparu en 2005 en tant que groupe apparemment dissident du PKK.

Son premier attentat connu a été l’attentat à la bombe contre un bus de dans l’ouest de la Turquie en 2005. Il a ensuite mené une série d’attaques sanglantes depuis, mais il a fait les gros titres en tant que groupe dangereux avec un attentat en février 2016, qui a visé une navette militaire dans la capitale, où 29 personnes avaient été tuées. Cette avait eu lieu un mois avant une autre dans le Güvenpark à , qui avait tué 37 personnes.

L’attaque du parc Vodafone est la deuxième attaque majeure commise par le TAK à Istanbul en 2016. Une femme kamikaze avait alors tué six policiers et cinq civils dans le quartier de Vezneciler à Istanbul, le 7 juin 2016.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action